Résurgence Ebola à l’Equateur : L’OMS préconise le démarrage rapide de la vaccination

Droits tiers

Après la confirmation officielle de la résurgence de l'épidémie d'Ebola à Mbandaka, chef-lieu de la province de l'Equateur, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) souhaite que la campagne de vaccination démarre le plus tôt possible afin de contrer la propagation de cette flambée épidémique.

D'après un communiqué de l'OMS parvenu à 7SUR7.CD ce dimanche 24 avril 2022, l'épidémie a une longueur d'avance de deux semaines. Raison pour laquelle la vaccination devrait démarrer très rapidement.

"Le temps ne joue pas en notre faveur. La maladie a pris une longueur d'avance de deux semaines et nous jouons maintenant au rattrapage. La bonne nouvelle est que les autorités sanitaires de la République démocratique du Congo ont plus d'expérience que quiconque dans le monde pour contrôler rapidement les épidémies d'Ebola", déclare Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, citée dans ce communiqué.

L'OMS préconise ainsi le recours aux stocks du vaccin rVSV-ZEBOV disponibles à Goma et à Kinshasa pour permettre le démarrage rapide de cette campagne de vaccination.

"La vaccination devrait démarrer dans les prochains jours. Le pays dispose déjà de stocks de vaccin rVSV-ZEBOV Ebola disponibles dans les villes de Goma et Kinshasa. Les vaccins seront envoyés à Mbandaka et administrés selon la stratégie de vaccination en anneau où les contacts et les contacts des contacts seront vaccinés pour freiner la propagation du virus et protéger des vies", ajoute l'OMS.

Rappelons que cette épidémie d'Ebola est la 14e qu'enregistre la RDC depuis 1976, année de la découverte de la maladie. Particulièrement pour la province de l'Equateur, les précédentes flambées remontent à 2020 et 2018, avec respectivement 130 et 54 cas enregistrés.

Bienfait Luganywa