Risque d'attaque terroriste à Goma : Le maire appelle la population à vaquer librement à ses occupations

Photo 7SUR7.CD

Une psychose se ressent dans le chef de certains habitants de la ville de Goma, après l'alerte de l'ambassade des États-Unis d'Amérique sur la menace d'une attaque terroriste qui pèse sur le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Ce vendredi 13 mai 2022, soit au lendemain du lancement de l'alerte, le maire policier de la ville touristique a décidé de couper court aux inquiétudes. Il invite ses administrés à vaquer librement à leurs occupations étant donné que les forces sécurité poursuivent leur travail de routine.

« Notre armée, notre Police et autres services de l'ordre et de sécurité sont à la veille. Cependant, il invite les armateurs au respect des dispositions requises en rapport aux heures d'embarquation et d'accostage de chaque bateau et unité flottante aux fins de permette à chaque service de mieux faire son travail », écrit le maire de la ville de Goma, le commissaire supérieur principal François Kabeya dans un communiqué parvenu à 7SUR7.CD.

Jeudi soir, l'ambassade des États-Unis d'Amérique en République démocratique du Congo a alerté sur le risque d'une attaque terroriste visant un bateau non-spécifié en partance de Goma sur les eaux du lac Kivu. Une alerte que l'ambassade de France a également partagé, appellent ses ressortissants à la « vigilance extrême ».

Glody Murhabazi, à Goma