Présidentielle de 2023 : "Nous n'avons que deux alternatives : Joseph Kabila ou Olive Lembe", (Kokonyangi)

Droits tiers

Le député national Joseph Kokonyangi est arrivé le vendredi 13 mai 2022 à Kindu, chef-lieu de la province du Maniema, où il a non seulement annoncé le retour au pouvoir en 2023 de Joseph Kabila, mais aussi suggéré la présentation de la candidature de l’ex-première dame Olive Lembe Kabila à la magistrature suprême, au cas où son mari serait indisposé.

Pour lui, cette fois-ci Kabila n’a pas besoin d’un dauphin, lui-même sera candidat, a-t-il insisté devant des militants et sympathisants de son parti, Alliance des paysans et  Indépendants "API" venus l’écouter au siège du parti à Kindu.

« Nous avons déjà conseillé le président Kabila. Nous lui avons déjà dit : papa Raïs, si vous dites que vous êtes fatigué (de revenir au pouvoir ndlr), laissez madame Olive Lembe devenir candidate. Voilà les 2 alternatives que nous avons et vous avez de la chance d’avoir encore le président », a-t-il laissé entendre.

Pour cet ancien ministre de l’habitat, la population doit sauver le Congo sinon, dit-il, nous « sommes noyés dans l’eau ».

« Le Raïs a dit ceci, suivez moi bien ! Moi je ne donne pas d’affirmations gratuites. Il n’y a qu’un seul message : sauvons le Congo. Le Raïs a dit de sauver le Congo sinon nous sommes noyés dans l’eau », a-t-il rapporté.

Le retour de Joseph Kabila au pouvoir divise la classe politique congolaise. 
Pour rappel, plusieurs déclarations de hauts cadres du Front Commun pour le Congo "FCC" sur un probable retour au pouvoir du sénateur à vie ont été enregistrées à l’approche des élections de 2023.

Morisho Tambwe, à Kindu