Sud-Ubangi : Des agronomes dénoncent "un faux en écriture" dans la pétition initiée contre le ministre provincial de l'agriculture

7sur7.cd

Des ingénieurs agronomes sont montés au créneau pour dénoncer « un faux en écriture » dans la pétition de déchéance initiée contre le ministre provincial de l'Agriculture, pêche, élevage et développement rural du Sud-Ubangi.

Ils l'ont fait savoir le jeudi 12 mai dernier par le truchement de leur collègue ingénieur Raymond Luana, Coordonnateur provincial du Service national des semences (SENASEM) qui a démissionné de ses fonctions du vice-président de l'Association des ingénieurs agronomes du Congo (ASSIAC) en province du Sud-Ubangi après avoir constaté que les signatures des gens qui ont assisté à la rencontre de restitution des assises déroulées à Kinshasa sur la vision stratégique de l'agriculture ont été abusivement utilisées à leur insu pour soutenir la pétition de déchéance du ministre provincial de l'Agriculture, pêche, élevage et développement rural, Nico Motongo.

Il précise que des agronomes sont venus se plaindre auprès de lui en tant que vice-président de leur association pour décrier le fait qu'ils n'ont jamais débattu de cette motion dont l'initiateur, l'ingénieur Obed Mbangi, président de l'ASSIAC prétend faire d'eux des pétitionnaires.

« J'étais vice-président de l'ASSIAC et quand il y a une histoire qui va à l'encontre de la justice. Il faut refuser. Je n'ai pas été signataire. Mais ce qui est très important ici c'est quoi, ces gens qui sont partis, sont en train de m'incriminer en tant que vice-président, c'est-à-dire je n'ai pas joué mon rôle, ils me mettent également dans la même assiette disant : qu'est-ce que vous avez fait ? Qu'est-ce que vous nous avez amené ? (...) Comment vous prenez la liste de présence liée à la réunion de restitution, vous annexez à une pétition soit disant que nous sommes des pétitionnaires ? (...) Au fait, la vérité est là. La liste présentée, parce que j'ai eu des gens qui m'ont suivi qui sont des agronomes des niveaux A2, A1 et A0 qui m'ont posé des questions en tant que vice-président (...) La pétition n'a pas fait partie des points inscrits à l'ordre du jour et même pas au niveau des divers », a déclaré à 7SUR7.CD l'ingénieur Raymond Luana.

Pour rappel, dans une interview accordée à 7SUR7.CD le vendredi 06 mai dernier, l'ingénieur Obed Mbangi, président de l'ASSIAC avait affirmé que des agronomes ont signé une pétition pour exiger la démission du ministre provincial de l'Agriculture, pêche, élevage et développement rural du Sud-Ubangi, maître Nico Motongo, notamment pour détournement et incompétence. 

Des allégations que rejettent des ingénieurs agronomes qui déplorent le fait que leurs signatures ont été abusivement utilisées pour soutenir cette pétition alors qu'ils n'ont jamais été au courant de son contenu et qu'ils n'ont pas non plus débattu sur ladite pétition pour que l'initiateur prétende faire d'eux des pétitionnaires.

César Augustin Mokano Zawa, à Gemena