Forum sur la paix et la cohésion sociale au Kasaï et Kasaï-Central : Un plan d'actions sur la cohabitation pacifique entre communautés a été élaboré 

7sur7.cd

Lancé mardi dernier à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, le Forum sur la paix et la cohésion sociale au Kasaï et Kasaï-Central s'est clôturé le 26 mai 2022. 

C'est le vice-ministre de l'Intérieur, Jean-Claude Molipe, qui a clôturé ces assises de 3 jours en présence du gouverneur du Kasaï, Dieudonné Pieme, du premier vice-président de l'Assemblée nationale, André Mbata, du président de l'Assemblée provinciale du Kasaï-Central, Jérôme Muntu woma et de bien d'autres invités et partenaires. 

Se confiant à la presse à l'issue de ce Forum, le gouverneur de la province du Kasaï, Dieudonné Pieme, a fait savoir qu'un plan d'actions pour mener vers la cohabitation pacifique a été mis en place.

"Nous avons élaboré un plan d'actions qui va nous mener vers la cohabitation pacifique entre communautés. D'abord à l'intérieur de chaque communauté et ensuite entre les communautés qui cohabitent ensemble, question désormais qu'un système de dialogue se mette en place en faveur de la paix", a indiqué Dieudonné Pieme.

Dans la foulée, le gouverneur du Kasaï a souligné que la prochaine étape est l'élaboration des termes de référence. 

"Il faut élaborer les termes de référence du processus. Et une fois qu'on a fini d'élaborer les termes de référence, en ce moment là, suivant chaque secteur et chaque communauté, on saura quelles seront les priorités sur lesquelles nous allons commencer. Mais est-il que dans tout ceci, au centre c'est seulement la cohabitation pacifique", conclut Dieudonné Pieme. 

Pour rappel, les objectifs de ce Forum étaient les suivants :

- Informer les autorités nationales (politico-administratives, traditionnelles, forces de sécurité/ordre), les acteurs de la société civile, les ONG et agences de Nations Unies, des résultats de la recherche menée au Kasaï et Kasaï-Central sur la cartographie des acteurs, des initiatives et meilleures pratiques, des défis et priorités pour la paix ce, en vue d'une appropriation des résultats ;

- Recueillir leurs amendements sur le contenu de ce rapport et procéder à la validation ;

- Discuter et reformuler les recommandations ainsi que les actions à mettre en oeuvre ;

- Présenter à la fois le plan d'actions de la gouvernance de la paix élaboré en collaboration avec les autorités provinciales et les membres des communautés pour la validation au niveau national.

Il sied de souligner par ailleurs que le Forum Kasaï - Kasaï-Central a traité les problèmes liés aux conflits fonciers, coutumiers et à la paix après le phénomène Kamuina Nsapu et des questions de développement. 

Jephté Kitsita