RDC-Lutte contre les groupes armés dans l’Est : La France a formé à Kibomango un 2e bataillon des FARDC aux combats offensifs et défensifs 

Photo Tiers

Formé par un détachement des Eléments français au Gabon (EFG), le deuxième bataillon "Jungle" des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a clôturé sa formation le jeudi 9 juin au centre d'entraînement de Kibomango, situé dans la commune de N'Sele à Kinshasa.

La cérémonie de clôture a eu lieu le même jour en présence du ministre de la défense Gilbert Kabanda et d'autres hautes autorités militaires congolaises, de l'ambassadeur de France en RDC Bruno Aubert, du commandant des éléments français au Gabon, le général François-Xavier Mabin et du commandant second de la force de la Monusco, le général de division Benoît Chavanat.

L'objectif de cette formation était de "former l’ensemble du bataillon au combat défensif et offensif, avec un accent particulier sur le combat en jungle : tir, lutte contre les IED (engins explosifs improvisés), le secourisme...", a communiqué l'ambassade de France en RDC, le dimanche 11 juin.

D'après la même source, les officiers de l’état-major de ce bataillon ont également reçu une formation spécifique à la mise en œuvre d’un poste de commandement (PC) tactique en opération.

Notons que la France s'était engagée à former trois bataillons "Jungle". Le premier est opérationnel au Nord-Kivu depuis septembre 2021. Il avait été également formé par des éléments français au Gabon (EFG).

Bienfait Luganywa

Étiquettes