RDC : Le Conseil supérieur de la Défense demande au Gouvernement de suspendre tous les protocoles d'accord, accords et conventions conclus avec le Rwanda

7SUR7.CD

À l'issue du Conseil supérieur de la Défense présidé le mercredi 15 juin 2022 par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au sujet de la situation sécuritaire dans l'Est, quelques mesures ont été prises contre le Rwanda. 

C'est le porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, qui l'a annoncé dans la nuit de ce jeudi, sur les antennes de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), avec à ses côtés le chef d'état major de l'armée, le général Célestin Mbala et le commissaire général de la Police, le général Dieudonné Amuli.

Les mesures prises sont les suivantes :

- L'exigence faite au Rwanda de procéder au retrait immédiat de ses troupes sous couvert du groupe terroriste M23 du sol congolais ;

- La demande formulée au Gouvernement de la République démocratique du Congo de suspendre tous les protocoles d'accords, accords et conventions conclus avec le Rwanda.

Par ailleurs, le Conseil Supérieur de la Défense a salué les efforts de paix et de médiation engagés par le président angolais João Lourenço dans le cadre de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs et le président Uhuru Kenyatta, du Kenya, dans le cadre de la Communauté de l'Afrique de l'Est. 

Le Conseil supérieur de la Défense a également salué la "forte" mobilisation patriotique de la population congolaise pour le soutien "indéfectible" aux forces de défense et de sécurité de la République démocratique du Congo. 

"Il a, en outre, chargé le vice-premier ministre de l'intérieur et le commissaire général de la Police nationale congolaise à prendre toutes les dispositions requises pour éviter la stigmatisation, la chasse à l'homme et tout autre acte de nature à troubler l'ordre public, l'unité et la cohésion nationales durant cette période", a indiqué Patrick Muyaya. 

Dans la foulée, le Conseil Supérieur de la Défense a réaffirmé la volonté de la RDC de poursuivre le processus de paix de Nairobi en cours, pour la pacification de l'Est de la RDC et de toute la sous-région. 

Le Conseil supérieur de la défense a également demandé au Gouvernement Sama Lukonde d'assurer une prise en charge immédiate de la population congolaise en détresse, victime des actes de "barbarie et de terrorisme qui ne resteront pas impunis". 

Le Conseil supérieur de la Défense a encouragé le Gouvernement de mettre davantage les moyens nécessaires à la disposition des Forces de défense et de sécurité, pour assurer la défense et l'intégrité du territoire national de la République démocratique du Congo. 

Jephté Kitsita