RDC : L'UDPS demande aux Congolais de soutenir les FARDC et de se ranger derrière le chef de l'État qui veut ramener la paix dans l'Est

7sur7.cd

Dans une mise au point faite ce vendredi 17 juin 2022, l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), dit avoir lu, à travers les réseaux sociaux, un communiqué signé par le M23 par lequel, il accuse les responsables du Parti présidentiel auraient au cours d'un meeting diffusé sur leur chaine YouTube dénommée YOKA SON, présenté une liste des lieux bien documentés et identifiés où se retrancheraient les membres de la communauté tutsi et auraient donné le mot d'ordre à leurs militants de les mettre hors d'état de nuire.

C'est ainsi que le parti au pouvoir, qui rejette ces accusations, rappelle qu'il a mené une lutte démocratique, 37 ans durant, contre tous les "régimes dictatoriaux qui se sont succédés" en RDC sans jamais recourir ni aux armes ni à inciter ses membres à la haine tribale.

Augustin Kabuya, secrétaire général du Parti qui signe cette mise au point, précise que l'UDPS est un Parti organisé, disposant des organes animés par des responsables bien connus qui sont les seuls habilités à l'engager. 

"A ce titre, aucune autre personne non désignée ne peut ni l'engager ni parler en son nom. L'UDPS dénonce les imputations mensongères du M23 et condamne ses actes terroristes ainsi que l'agression de notre pays par le Rwanda", lit-on dans ladite mise au point.

Dans la foulée, Augustin Kabuya souligne que l'UDPS qui a toujours œuvré pour la non-violence, s'opposera et condamnera, sans réserve, les actes de violence ou d'incitation à la haine tribale qui se commettraient sur le sol de congolais et ce, d'où qu'ils viennent.

"En ce moment où notre pays est confronté à des attaques terroristes perpétrés par le M23 soutenu par Monsieur Paul Kagame, I'UDPS en appelle au peuple congolais à demeurer vigilant et à ne pas céder à la provocation des ennemis de la République qui, face à la désapprobation internationale de leurs crimes, cherchent désespérément des alibis pour justifier leur guerre injustement imposée à notre pays", renchérit la mise au point.

Ainsi, l'UDPS demande au peuple congolais de soutenir les FARDC qui défendent la patrie au prix du sang et à se mobiliser, comme un seul homme, derrière le chef de l'Etat, Commandant Suprême des Forces Armées Congolaises et de la police, dans ses "efforts inlassables" tendant à ramener la paix dans l'Est de la RDC.

Jephté Kitsita