Kasaï-Central : Les députés exigent la mise en accusation de l'ex-président de l'Assemblée provinciale pour complicité dans la sortie frauduleuse de 170.000 $

Photo 7SUR7.CD

Dans une correspondance adressée au bureau de l'Assemblée provinciale, huit députés provinciaux du Kasaï-Central ont mis en accusation l'ex-président de cet organe, Jérôme Muntu.

À en croire leurs propos, l'ancien président de l'Assemblée provinciale du Kasaï-Central est impliqué dans la sortie frauduleuse de « 170.000 dollars américains » en complicité avec le gouverneur intérimaire sans l'autorisation préalable de la plénière.

« Ndlr : Nous reprochons à l'ancien président] le fait d'avoir, à travers ce faux document, bénéficié frauduleusement, par le canal du gouverneur intérimaire précité ou d'une autre entreprise par eux utilisée pour cette fin, d'un prêt de l'ordre de plus de 170.000 USD [Ndlr : plus de cent septante mille dollars américains) auprès de la Banque Equity-BCDC, sans l'autorisation préalable du bureau de l'Assemblée provinciale et en violation flagrante des dispositions des articles 29 et 31 points 1, 5, 6, 7, 16, 19,25 et 26 du Règlement Intérieur de l'Assemblée Provinciale du Kasai Central », lit-on dans le document.

Contacté, Jérôme Muntu affirme que son nom n'est pas repris sur la liste des personnes citées dans cette mise en accusation.

« La mise en accusation des personnalités ci-haut citées se fait devant la Cour de Cassation et non devant la plénière, donc, si j'étais encore Président de l'Assemblée Provinciale frappé par une mise en accusation de la plénière devant la Cour de Cassation, je partirais bonnement pour présenter mes moyens de défense car, cette mise en accusation serait une décision de poursuite et une résolution de la plénière votée à la majorité absolue des députés provinciaux composant l'Assemblée Provinciale et non une volonté de huit Députés pétitionnaires », a-t-il fait savoir.

Soulignons que le concerné est attendu à l'Assemblée Provinciale ce lundi 20 juin 2022 pour s'expliquer sur les faits lui reprocher.

Alain Saveur Makoba, à Kananga

Étiquettes