Tanganyika : un bureau d'âge installé à l'Assemblée provinciale

Droits tiers

Un bureau d'âge a été installé à l'Assemblée provinciale du Tanganyika au cours d'une plénière tenue à Kalemie dans le Tanganyika, ce mardi 21 juin 2022. 

La nouvelle est confirmée à 7SUR7.CD par le député provincial Dominique Ilunga Bota. Il indique que la plénière a été délocalisée suite à la tension qui a été observée ce jour dans le chef des élus provinciaux de cette partie de la République démocratique du Congo.  

« Effectivement, un bureau d'âge venait d'être installé mais dans des conditions un peu exceptionnelles. Hier, toutes les pétitions ont été introduites en toute légalité quand bien même il y a eu refus des membres du bureau de recevoir leurs pétitions. Il y a un greffier de la Cour d'Appel de Kalemie qui les a signifié. Aujourd'hui nous sommes partis à l'Assemblée pour installer le bureau d'âge. Malheureusement, le DA a été enlevé par la garde du corps du rapporteur. Il y a eu un échange des paroles. Ils ont mobilisé des jeunes pour nous attaquer mais heureusement il n'y a pas eu des blessés. C'est pourquoi la plénière a été délocalisée sur base de notre règlement intérieur », a expliqué le député provincial Dominique Ilunga à 7SUR7.CD. 

Contacté par 7SUR7.CD, le rapporteur de cet organe délibérant Cyril Kimpu Awel, qualifie cette installation du bureau d'âge de violation du règlement d'ordre intérieur.

« Les députés du FCC sont venus à l'Assemblée. Ils ont rencontré une forte résistance. Ils sont allés faire leur salle besogne ailleurs, en dehors de l'hémicycle. Ils ont installé le doyen et puis les deux adjoints, mais en violation du règlement intérieur et d'autres lois qui nous régissent. Car le siège [Ndlr : de l'Assemblée provinciale] ne peut pas être délocalisé sans l'aval du bureaux », a-t-il fustigé.

Ce bureau d'âge sera dirigé par le député Koya Mawazo Kaya. Les élus Ilunga Bota et Amba Kadjilo sont désignés respectivement premier secrétaire et deuxième secrétaire. 

Rappelons que c'est depuis le lundi 20 juin dernier que le bureau dirigé par Virginie Nemba Nkulu est visé par des pétitions déposées par les députés de la « nouvelle majorité parlementaire ». 

Les 5 membres de ce bureau sont reprochés par leurs collègues de « la mauvaise gestion des fonds de l'organe délibérant ». 

Marcelo Mfumu