Kinshasa : Des femmes de la société civile dans la rue pour soutenir les FARDC 

Droits tiers

La mobilisation s'accentue en République démocratique du Congo pour soutenir l'armée congolaise qui traque les rebelles dans l'Est du pays et dénoncer les « velléités expansionnistes » du Rwanda. 

À Kinshasa, capitale de la RDC, des centaines de femmes membres des organisations féminines de la société civile ont déferlé ce vendredi 24 juin 2022, sur le Boulevard du 30 juin pour cette cause. Elles ont répondu à l'appel du Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO). 

Bandeaux blancs sur les têtes en signe de paix et calicots en mains avec des messages de mécontentement contre le modus operandi de Paul Kagame, ces femmes ont marché de la place gare centrale jusqu'au Palais de la Nation. 

"Le pays est agressé. Les femmes sont les premières victimes. Nous en avons ras-le-bol. Depuis que cette histoire a commencé, les femmes n'avaient pas manifesté. Aujourd'hui, le CAFCO a décidé de mettre plus de 1000 femmes dans la rue pour dire que nous sommes fatiguées. Notre pays doit se développer. Nous sommes dans la rue pour soutenir les FARDC et les efforts du chef de l'État. Les femmes disent non à la guerre. Nous voulons la paix. Ça fait 3 décennies que ce pays est en guerre. On ne fait que compter de morts. Cette hémorragie doit s'arrêter", a affirmé Felicité Kanku Bidikebela, la représentante du CAFCO. 

Au Palais de la Nation, elle a remis, au nom de toutes ces femmes, une Bible au chef de l'État par l'entremise de son directeur de cabinet adjoint chargée des questions politiques, juridiques et diplomatiques, Nicole Bwatshia Ntumba. 

"Les femmes n'ont pas d'armes. Nous n'avons que cette Bible. Dans la Bible, il y a tout. Il y a la réussite et la victoire. Vous allez remettre au chef de l'État et dites-lui que les femmes congolaises sont derrière lui. Personne ne pourra prendre le Congo", a souligné la représentante du CAFCO. 

Pour sa part, N. Bwatshia a exprimé sa gratitude à ces femmes pour ce geste patriotique. 

"Je prends cette Bible avec beaucoup d'humilité parce que c'est un livre sacré de notre seigneur. Dans cette Bible que vous offrez au chef de l'État et à la Nation congolaise, il y a des paroles d'amour et de paix. Jésus-Christ lui-même est venu pour la paix, je crois que votre marche démontre l'esprit de paix qui nous anime en tant que femmes. La paix juste la paix. Sans la paix, il n'y aura possibilité de se développer. Or, le président veut développer ce pays pour que nous vivions en harmonie avec nous-mêmes et la communauté internationale, mais à condition que les règles de la paix soient réelles. Je prends cette Bible que je remettrai personnellement au président de la République pour lui montrer qu'il n'est pas seul et les mamans sont derrière lui", a-t-elle déclaré. 

Des manifestations citoyennes se succèdent depuis la détérioration des relations entre Kinshasa et Kigali suite à la résurgence du mouvement rebelle M23. Une autre marche est prévue ce samedi à Kinshasa. Elle est une initiative des mouvements citoyens. 

Merveil Molo