Acquittement de Kamerhe : Au Sud-Kivu, l'UNC a manifesté pour saluer "l'instauration d'un État de droit"

Photo : Droit tiers

Les cadres et militants de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) interfédération du Sud-Kivu ont manifesté le vendredi 24 juin 2022 dans les rues de Bukavu, au lendemain de l'acquittement de Vital Kamerhe, président national de leur parti et ancien directeur de cabinet du chef de l'État.

Cette marche est partie de la permanence de leur parti à la place Mulamba jusqu'à la place de l'indépendance et a eu lieu après une réunion des cadres de ce parti.

Dans la foulée, Maître Daniel Lwaboshi, secrétaire interfédéral de l'UNC/Sud-Kivu, souligne que cette marche a été organisée pour exprimer leur joie et saluer l'instauration de l'état de droit en RDC.

"Nous avons voulu remercier aussi le chef de l'Etat Félix Tshisekedi pour avoir instaurer un état de droit. Un Etat de droit où il n'y a pas d'intouchables. L'honorable Vital Kamerhe était directeur de cabinet du chef de l'Etat, il avait été interpellé par la justice, il a comparu, il a été condamné au premier degré et au deuxième degré, la justice vient de le blanchir. Ça signifie que nous voulons une République où personne ne peut prétendre être au dessus de la justice, nous voulons une république où tous les hommes sont égaux. Nous remercions toute la population du Sud-Kivu pour le soutien manifesté à Vital Kamerhe", a-t-il déclaré.

Il sied de signaler que c'est avec les drapeaux de l'UNC, photos de Vital Kamerhe, sifflets et au rythme des chansons d'actions de grâce que les cadres et militants de l'UNC Sud-Kivu ont manifesté.

Pour rappel, la justice congolaise a acquitté l'ancien directeur du chef de l'Etat faute de preuves, le jeudi 23 juin dernier.

Déogratias Cubaka, à Bukavu