Fakenews - Kisangani, aéroport de Bangboka: des vols d’entraînement (Touch and Go) de CAA pour 3 pilotes, confondus à un avion en détresse (mise au point)

Droits tiers

Suite à la fake news répandue via les réseaux sociaux par Twittter, Groupes WhatsApp et autres groupes faisant état d’un avion de la CAA en difficulté lors de son atterrissage à l’aéroport de Bangboka (Kisangani), la Compagnie Africaine d’Aviation voudrait apporter les éclaircissements suivants : 
 
Dans le cadre de la formation de jeunes pilotes selon la règlementation en vigueur en RDC les pilotes doivent passer par différentes étapes dans leur formation y compris des entrainements pratiques.
 
L’un d’eux est appelé Touch And Go en langage aéronautique
 
En quoi consiste-t-il ?
 
Il consiste à poser l’avion sur la piste et ensuite à remettre la puissance des moteurs  pour redécoller sans s’arrêter, faire un tour de l’aéroport et se reposer.
 
La Compagnie Africaine d’Aviation a organisé ces vols d’entrainement pour 3 nouveaux pilotes, ce 29 juin 2022, à l’aéroport de Bangkoka de Kisangani sur un ATR 72. Comme il s’agissait de 3 pilotes et cette séance a duré heure et 30 minutes.
 
A bord se trouvaient les 3 pilotes, un commandant instructeur de la CAA et un inspecteur de l’autorité de l’aviation civile. Ces mouvements Touch And Go ont été effectués en totale conformité des normes de sûreté en RDC 
 
La CAA regrette que cet exercice ait donné lieu à des spéculations les plus alarmistes sur un avion en détresse, message voice à l’appui diffusé par certaines personnes mal informées au mieux ou, mal intentionnées au pire.

Fait à Kinshasa, le 1 juillet 2022

Le service de communication