RDC : Les forfaits sur les SMS, Appels et Internet seront bientôt supprimés (Rapport IRC)

Droits tiers

Dans un rapport parvenu ce vendredi 1er juillet 2022 à 7SUR7.CD, la Société de Conseil Research ICT Solutions Ltd indique que de nouveaux prélèvements sont déjà mis en place pour certains services de téléphonie mobile en République démocratique du Congo.

D'après ce rapport, les nouvelles tarifications mises en place par le gouvernement congolais au profit de l'Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPTC), vont conduire à l’augmentation notamment des services des appels, des SMS et de l'internet. Ce qui va, poursuit ce document, obliger les opérateurs de télécommunications de retirer certains forfaits sur ces services.  

« Ce qui frappera plus durement les consommateurs et particulièrement les utilisateurs à faibles revenus, sachant que la majorité de la population congolaise est pauvre », lit-on dans ce rapport.

Le décret qui institue ces nouvelles taxes fixe les nouveaux frais sur les services de la téléphonie comme suit :

- Appel : 0,0075$ par minute ; 

- SMS : 0,003$ par message ; 

- Internet : 0,00005$ par mégaoctets. 

Par ailleurs, les signataires de ce document précisent que sur les appels téléphoniques, les nouvelles taxes vont réduire les marges des opérateurs jusqu'à 46$. Ce qui va pousser les télécoms de supprimer les offres généreuses sur les appels. 

Les forfaits SMS seront retirés également car les taxes à payer se trouvent être supérieures à leurs prix de détails. Même cas pour les forfaits internet, renseigne cette correspondance.

Une situation qui risque de retirer près de 200 millions de dollars américains supplémentaires au secteur de télécommunication pour le bénéfice de l'autorité de régulation qu'est l'ARPTC.

Constatant ce fait, la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) dit regretter la signature par le ministre des PT-NTIC des arrêtés sanctionnant les opérateurs des télécoms en leur obligeant de payer les amandes transactionnelles de plusieurs millions de dollars américains.

Le 1er juin dernier, la FEC avait alerté au travers d’un communiqué sur l'augmentation imminente des services de télécommunication. Une information que l'ARPTC avait nié en affirmant qu'il n'existait pas des taxes à ce sujet.

Jephté Kitsita