RDC : 5 ONG lancent un projet sur la protection et promotion des droits des défenseurs des droits humains

Droits tiers

La protection des défenseurs des droits de l'Homme demeure une question cruciale dans tout État de droit, mais surtout en République démocratique du Congo où la démocratie est encore fragile, d'après plusieurs analystes. 

Avec en première ligne la Voix des Sans Voix pour les Droits de l'Homme (VSV), 5 organisations non gouvernementales internationales et nationales (SOS Information Juridique Multisectorielle, Foyer de développement pour l'autopromotion des pygmées et indigènes défavorisés, Agir Ensemble pour les Droits humains et Diakonia) vont mettre en œuvre, en consortium, le projet intitulé : « protection et promotion des droits des défenseurs des droits humains en RDC (PP-DDH) ». 

Ce projet a été lancé ce lundi 04 juillet 2022 à Kinshasa, capitale de la RDC. 

Les objectifs sont le soutien et la protection des défenseurs des droits humains (DDH) ainsi que le renforcement des capacités opérationnelles à la fois des acteurs de la société civile et des autorités locales en matière de démocratie, des droits humains et de protection des DDH tout en favorisant des espaces de dialogue et d'échanges interactifs entre eux. 

« Le projet PP-DDH met l'accent sur les activités de prévention des risques et sur celles qui mettent à l'échelle locale l'accent sur une approche par les droits. À cette fin, des actions visant à améliorer l'environnement de travail des DDH en RDC sont prévues. Des cadres de travail entre organisations/synergies, réseaux des DDH et surtout des cadres de concertation et de plaidoyer avec les autorités locales sont envisagés. Le projet PP-DDH repose donc sur une approche holistique de la protection dite réactive des DDH (assistance d'urgence en cas de danger immédiat) et de la protection dite collective et préventive », a déclaré le directeur exécutif de la VSV, Rostin Manketa.

Il a souligné que l'idée est d'obtenir des résultats dont l'impact va au-delà de l'assistance ponctuelle et urgente.  

« De manière générale, ce projet a pour ambition de participer à la consolidation de l'État de droit en RDC en contribuant à l'amélioration de l'environnement de travail des DDH et des réseaux des DDH. C'est donc une approche qui part du principe que la prévention est l'un des piliers les plus solides de la protection des DDH », a-t-il fait savoir. 

Le projet PP-DDH va s'étendre sur 29 mois. Il sera mis en œuvre en 2 phases. La première étape comprend 8 provinces (Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Lomami, Haut-Lomami, Tshuapa et Sud-Ubangi) et couvre la période allant de juin 2022 à janvier 2023. La deuxième étape est annoncée à partir du 23 janvier de l'année prochaine. Elle ciblera l'ensemble du territoire national en intégrant les autres provinces. 

Merveil Molo