RDC : Le ministère de la Santé et le BCECO signent un protocole d'accord pour la construction de 1000 centres de santé communautaires

Droits tiers

Le ministère de la Santé publique, hygiène et prévention et le Bureau Central de Coordination (BCECO) ont signé, ce mardi 2 août 2022, un protocole d'accord de collaboration pour la construction de 1.000 centres de santé communautaires à travers toute l'étendue de la République démocratique du Congo.

Lors de cette cérémonie, le patron de la Santé nationale a fait savoir que ce projet est évalué à 110 millions de dollars américains et va s'étendre sur une période de 5 ans. 

« Nous venons, à l'instant, donc le ministère de la Santé publique, hygiène et prévention, de signer avec le Bureau Central de Coordination (BCECO) un protocole d'accord de collaboration pour la construction de 1.000 centres de santé communautaires, à hauteur de 110 millions de dollars américains, fonds du gouvernement de la République qui seront décaissés progressivement et gérés par le BCECO », a déclaré le docteur Jean-Jacques Mbungani.

Selon ce membre du gouvernement Sama Lukonde, les études sont déjà en cours pour la mise en œuvre de ce projet.

« Déjà, autour d'un peu moins de 5 millions de dollars pour les études sont disponibles afin de permettre la réalisation de ce projet qui  commencera dans les semaines à venir. Vous devez savoir que, pour construire 1.000 centres de santé à travers le pays  afin de rencontrer la vision du chef de l'État, qui consiste à mettre en œuvre la couverture santé universelle, le projet prendra 5 années. 5 années pour rapprocher ce qu'on appelle l'offre des soins de service auprès de la population de base. 
À travers ce projet, le dernier kilomètre de la RDC sera couvert avec des centres de santé équipés, dignes et capables de soigner efficacement la population congolaise
 », a renchéri le ministre de la Santé.

Entre-temps, a annoncé le ministre Mbungani, 104 centres de santé seront construits d'ici le mois de décembre prochain à travers toute l'étendue du pays. 

Prince Mayiro