RDC : Félix Tshisekedi dévoile les priorités de son mandat à la présidence de la SADC

Droits tiers

C'est officiel depuis le mercredi 17 août dernier. Le chef de l'État de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, est le nouveau président de la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (SADC).

Dans son discours d'acceptation de mandat lors du 42ème Sommet des chefs d'États de la SADC qui se tient à Kinshasa, Félix Tshisekedi a rassuré que la République démocratique du Congo, par le truchement de son Gouvernement, s'engage à appuyer la mise en œuvre des programmes et des projets inscrits dans le Plan indicatif régional de développement stratégique (RISDP) 2020 à 2030, inspiré par la vision 2050 de la SADC. 

« Notre chère Communauté se donne donc pour mission de promouvoir la croissance économique durable et équitable, le développement socioéconomique au moyen de systèmes efficients de production, du renforcement de la coopération et de l’intégration, de la bonne gouvernance, de la paix et de la sécurité durables, de sorte que la région s’impose comme un acteur compétitif et efficace sur la scène internationale et au sein de l’économie mondiale », a déclaré Félix Tshisekedi.

Dans la foulée, a indiqué que durant son mandat, il va s'activer à implémenter, les programmes destinés à développer les infrastructures et les services de la région, qui sont en lien direct avec les principales stratégies de la SADC qui visent à stimuler l’intégration économique et à éradiquer la pauvreté dans la Région.

« Nos objectifs, tels que définis dans le Plan indicatif régional de développement stratégique (RISDP) 2020-2030, font ressortir le développement industriel et l’intégration des marchés comme catalyseurs de l’industrialisation dans la région. La SADC dispose ainsi d’une stratégie pour l’industrialisation (2015 - 2063) et d’une feuille de route, qui a pour objectif de stimuler la transformation économique et technologique dans la Région, tout en mettant un accent particulier sur les efforts à consentir en faveur du développement des chaînes de valeur régionales », a-t-il renchéri. 

Par ailleurs, c'est pour cette raison que le président Tshisekedi a souligné qu'au cours de son mandat, il va s'employer à promouvoir l’industrialisation au moyen de l’agro-transformation, de la valorisation des minéraux et des chaînes de valeur régionales, afin d’atteindre une croissance économique inclusive et durable, et ce, en travaillant de concert avec les États membres, le secteur privé et les partenaires au développement.

« Excellences ; Mesdames et Messieurs ; Comme vous le savez, le principal enjeu de l’intégration régionale consiste non seulement à assurer l’épanouissement du commerce au sein de notre Région, mais encore ses pratiques, sans nous heurter aux obstacles, afin de renforcer nos économies et de créer de l’emploi pour améliorer les conditions de vie de nos citoyens. Pour ce faire, j’aimerais ici souligner que, le développement de l’infrastructure est un élément essentiel à la croissance économique de notre Région, et de ce fait, s’impose comme une des priorités de la SADC », a-t-il signifié.
 
D’où, a martelé Félix Tshisekedi, accélérer la mise en œuvre de projets pertinents et connexes dans la région de la SADC, constitue l’objectif majeur du développement de l’infrastructure inscrit dans le Plan directeur de développement des infrastructures régionales de la SADC (RIDMP de 2021). 

« Comme le prévoient la stratégie de l’industrialisation de la SADC et sa feuille de route, les technologies de l’information et de la communication constituent un instrument et un catalyseur de l’industrialisation. En conséquence, il est impératif d’intégrer ces dernières dans le processus de transformation socio-économique, aux fins d’optimiser les avantages de la technologie, alors que nous visons à développer notre infrastructure au service de l’industrialisation », a-t-il affirmé.

Cependant, Félix Tshisekedi a précisé qu'il compte sur le soutien des chefs d'États et de Gouvernement de la SADC pour permettre à la République démocratique du Congo de réaliser les objectifs du programme d’intégration régionale au cours de sa présidence.

Jephté Kitsita