Pré-COP27 : Des chefs religieux vont soumettre une note d'orientation pour l'arrêt de la déforestation tropicale

Photo tiers

Des leaders des confessions religieuses sont à pied d'œuvre pour formuler des propositions visant l'arrêt de la déforestation dans les bassins tropicaux. Ils agissent dans le cadre de l'Initiative interconfessionnelle pour la forêt tropicale en République démocratique du Congo (IRI RDC). 

Les pères spirituels prennent part à un atelier ouvert ce lundi 03 octobre 2022. Ces travaux prendront fin ce mardi et vont aboutir par  l’élaboration d’une note d'orientation à soumettre aux ministres de l’environnement venus de plusieurs pays du monde et qui prennent part aux travaux préparatoires de la COP 27 (Pré-COP 27) en cours à Kinshasa.

Face à la presse, le secrétaire général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), l'Abbé Donatien Nshole, a affirmé que l'objectif est de sensibiliser les gouvernants sur l'importance de protéger les forêts pour faire face au changement climatique. 

« Notre maison commune, le monde, est en train de brûler à cause de la mauvaise gestion des forêts et des ressources naturelles. En tant que religieux, nous sommes interpellés. Nous ne pouvons pas être indifférents pendant que le monde est en train de brûler (...). C'est l'occasion pour nous, les leaders religieux, de passer le message de la nécessité de protéger les forêts et de discipliner l'exploitation des ressources terrestres. Il y en a qui exploitent de façon irresponsable et c'est le monde entier qui en paie le prix. Il y en a qui se donnent la peine de sauvegarder les forêts. Malheureusement, ceux qui polluent minimisent le travail qui est en train d'être fait. Il y a une justice qui doit être rendue à ce niveau-là », a-t-il déclaré. 

Le pasteur Éric Nsenga de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) s'est montré optimiste quant à l'issue de leur démarche. 

« Nous allons proposer un plan global et stratégique qui prendra en compte tous les paramètres en clarifiant les compétences de nos institutions. Il y a des questions qui relèvent de la compétence du Gouvernement et il y a d'autres qui relèvent de la compétence du parlement. Il y a celles qui se dépendent du niveau international. L'avantage que nous avons, c'est de mener ce plaidoyer auprès de nos institutions étatiques, mais aussi au niveau des organisations internationales. Notre souhait en tant que RDC est de voir comment les confessions religieuses vont relayer davantage la voix pour un plaidoyer à l'international. Ensemble avec le Gouvernement, j'espère que nous pourrons trouver une issue rassurante pour les uns et les autres », a-t-il indiqué. 

L'IRI RDC est une alliance multiconfessionnelle qui s'efforce d'apporter un leadership moral et une action confessionnelle aux efforts visant à mettre fin à la déforestation. L'IRI RDC apporte l'engagement, l'influence et l'autorité morale des religions de la RDC aux efforts en cours pour protéger les forêts et les droits des peuples autochtones. 

Merveil Molo