Kasaï : Des agents et cadres de la DGM formés sur les techniques de détection de la fraude des documents

Photo tiers

Des agents et cadres de la Direction générale des migrations (DGM) au Kasaï ont été formés sur les techniques de détection de la fraude des documents. C'était lors d'un atelier organisé par l'Organisation internationale des migrations (OIM) qui s'est déroulé dans la ville de Tshikapa, chef-lieu de ladite province du 10 au 12 novembre 2022.

Le coordonnateur national du centre de formation de la DGM fait savoir que ces agents et cadres ont vu leurs capacités être renforcées afin de leur permettre de bien « surveiller les périmètres frontaliers et gérer les flux migratoires » dans la région.

« Nous leur avons formé sur la fraude documentaire. Nous avons eu à les armer d'avantage, pour leur donner des outils nécessaires afin de bien mener leur mission, une mission régalienne qui est de surveiller les périmètres frontaliers et gérer les flux migratoires à travers les entrées et sorties entre la République démocratique du Congo et la République d'Angola », a-t-il déclaré.

Très satisfaits, les cadres et agents de la DGM au Kasaï ont pris l'engagement de mettre en pratique les connaissances acquises tout au long de cet atelier.

Ces assises sont organisées dans le cadre du projet transfrontalier entre la République démocratique du Congo et l'Angola, pour promouvoir la stabilisation des communautés frontalières par le biais des solutions durables pour les flux migratoires mixtes et une gestion efficace des frontières entre les deux pays, exécuté par l'Organisme internationale des migrations (OIM) et le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), avec le financement de fonds des Nations-Unies pour la consolidation de la paix (PBF).

Fabien Ngueshe, à Tshikapa

Étiquettes