Thaïlande/6è Conférence sur la planification familiale : Jean-Jacques Mbungani présente les engagements de la RDC sur la santé reproductive

Droits tiers

Le ministre congolais de la santé publique, hygiène et prévention, Jean-Jacques Mbungani Mbanda, a pris part à la 6ème conférence internationale sur la planification familiale qui  s'est tenue du 14 au 17 novembre 2022 en Thaïlande. À ce rendez-vous, ce membre du Gouvernement Sama Lukonde a défendu la vision du pays en ce qui concerne la santé reproductive.

Prenant la parole, le représentant de la RDC à ces assises a, entre autres, évoqué la prise en compte de la planification familiale dans la Couverture Santé Universelle (CSU), l'accent mis sur l'augmentation de l'accès des adolescents et jeunes aux services de la planification familiale, les efforts fournis par le gouvernement congolais pour structurer et promouvoir toutes les méthodes et stratégies essentielles en vue d'améliorer la santé de la population.

Il a aussi fait savoir que le gouvernement congolais a ouvert une ligne de crédit dans la loi de finances de chaque année et ce, depuis 2015, pour en assurer un financement durable. C’est ainsi que la RDC a pris l’engagement de décaisser, chaque année, au moins 5 millions USD dans le cadre de l’initiative FP 2030.

Pour l'année 2022, le gouvernement a décaissé 2,1 millions USD pour acheter des contraceptifs via le mécanisme d’achat groupé de l’UNFPA, d'après le numéro un de la santé.

"Pour l’exercice budgétaire qui vient en 2023, le gouvernement prévoit un crédit de 7,5 millions USD pour l’achat de contraceptifs afin de réduire les ruptures des stocks à tous les niveaux en dépit du contexte particulier de la RDC de la guerre qui lui est lâchement imposée à  l’Est de la République", a-t-il affirmé.

Le numéro un de la santé en RDC a, en outre, appelé au renforcement de partenariat en vue de réduire les écarts en dépit des efforts fournis par le pays. 

"Bien que le gouvernement prévoit de dépenser au moins 5 millions pour l’achat de contraceptifs, ce qui fait d’ailleurs de lui un des pays modèles en matière de financement domestique pour la Planification Familiale, le GAP reste encore important. D’où, la nécessité de renforcer le partenariat stratégique pour combler ce GAP", a-t-il ajouté.

Le représentant de la RDC a estimé qu’il est important de mobiliser davantage les sociétés minières pour contribuer au financement de la PF dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises.

Il est également question de saisir l’opportunité actuelle des investissements liés à la mise en œuvre de la Couverture santé universelle pour accroître le financement de la PF comme intervention essentielle.

Cependant, affirme Dr Jean-Jacques Mbungani, le Gouvernement congolais est ouvert aux discussions et à toutes les initiatives pour accroître les ressources domestiques, en l’occurrence le "matching fund".

Il faut dire que tous les deux ans depuis 2009, la conférence internationale sur la planification familiale rassemble la communauté de la planification familiale pour partager les meilleures pratiques, célébrer les succès et tracer la voie à suivre. 

Cette année, plus d'une vingtaine de délégations gouvernementales et États du monde se sont retrouvés dans la région de Thaïlande pour présenter leurs résumés de recherche, de programme et de plaidoyer d'avant-garde dont les résultats visent à permettre aux personnes, surtout celles des pays pauvres, de réaliser leurs intentions de contraception et reproduction.

Christel Insiwe