Nicolas Kazadi : « La RDC est en train de construire la plus grande usine de raffinage du cobalt du monde qui nous permettra d'accroître jusqu'à 40% la valeur du cobalt exporté »

7sur7.cd

Le ministre des Finances de la République démocratique du Congo, Nicolas Kazadi, a déclaré que le Gouvernement Sama Lukonde initie de grandes réformes par rapport à la vulnérabilité des produits miniers.

Par ailleurs, il a mis un accent particulier sur le fait que la grande orientation de la stratégie minière c'est de diversifier l'économie, c'est d'apporter plus de valeur ajoutée à la production congolaise, tout en précisant que cela a déjà commencé. 

Nicolas Kazadi l'a dit au cours d'une conférence de presse tenue conjointement le mardi 22 novembre 2022 avec son collègue du Budget, Aimé Boji, la gouverneure de la Banque Centrale du Congo Malangu Kabedi et le représentant résident du Fonds Monétaire International (FMI) Gabriel Leost, pour annoncer le nouvel accord entre la RDC et cette institution financière internationale sur la 3ème revue du Programme appuyé par la Facilité Élargie de Crédit.

Dans la foulée, Nicolas a indiqué qu'il y a des projets en cours en République démocratique du Congo qui visent à raffiner davantage les produits, notamment le cobalt.

« Nous sommes en train de construire la plus grande usine de raffinage du cobalt du monde, qui va nous permettre d'accroître jusqu'à 40% la valeur du cobalt exporté. Ça c'est en train de se faire », a-t-il fait savoir. 

À en croire l'argentier national, en plus de cela, le Gouvernement de la République a le projet de production des composantes des batteries. 

« Ça va également être un élément qui va changer complètement notre économie. Ça voudrait dire que si les cours du cobalt baissent, nous n'allons pas le subir de manière dramatique parce que nous ne vendrons pas que du cobalt. Nous vendrons du savoir-faire, nous vendrons la valeur ajoutée, c'est-à-dire le produit fini. Et c'est ça préparer l'avenir », a-t-il renchéri. 

En outre, Nicolas Kazadi a rappelé le projet du Gouvernement concernant la diversification du secteur agricole. Il a rassuré que l'exécutif national investit énormément dans ce secteur. Il a révélé que les dépenses du secteur agricole sont passées autour de 10% dans le Budget, contre seulement 1% en 2018.

Jephté Kitsita