Hausse de prix du maïs à Tshikapa : un seau passe de 15 à 20$

Photo tiers

La ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï connait, depuis quelques jours, une flambée de prix de denrées alimentaires, notamment les maïs. Un seau de maïs qui se vendait à 30.000 FC soit 15 dollars américains se négocie aujourd’hui à 40.000 FC soit 20 dollars américains.

Se confiant à 7SUR7.CD, certaines marchandes disent que la rareté de cette denrée est la principale cause de la hausse de cette denrée qui constitue la base de l’alimentation pour la population locale.

« Il y a rareté des maïs partout dans la ville comme dans les villages, c'est ça la cause de la hausse de prix du maïs. La saison passée, l'on a pas vraiment semé les maïs. Mais, il y a également des grands acheteurs de Kinshasa qui venaient acheter des maïs ici avec des remorques à un prix élevé que les consommateurs locaux. Ce qui est également à la base de cette rareté », explique une marchande qui s'est confiée à 7SUR7.CD.

Au mois d'août dernier, le gouvernement provincial du Kasaï avait interdit la sortie du maïs de Tshikapa vers d'autres provinces de la République démocratique du Congo, notamment Kinshasa.

D'après le ministre provincial ayant en charge l'agriculture, cette mesure a été prise pour résorber la crise et lutter contre la hausse de cette denrée.

Il été également décidé de faire un allègement fiscal, donc le paiement des taxes phito-sanitaire et droit de passage était annulé jusqu'à nouvel ordre sur tous les postes de péages. Il a été aussi décidé de réduire à 50% le paiement des taxes de débarquement et d'embarquement.

Fabien Ngueshe, à Tshikapa