« Bradage » des ressources de la RDC : « La justice ne fait pas assez parce que Kabila est quelqu'un qui devait être en prison », (ODEP)

Droits tiers

Dans un entretien accordé à 7SUR7.CD, ce mardi 29 novembre 2022 à Kinshasa, en marge du lancement de la Semaine des mines et des hydrocarbures par des organisations de la société civile, le professeur Florimond Muteba, président du Conseil d'administration de l'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP), a fustigé l'attitude de la justice qui, selon lui, ne fait pas assez dans le dossier relatif au bradage des actifs miniers de la République démocratique du Congo par notamment le clan Kabila. 

D'après lui, l'ancien président du Congo-Kinshasa, Joseph Kabila, mérite toutes les sanctions pour avoir bradé les ressources du pays. 

"La justice ne fait pas assez parce que Kabila est quelqu'un qui devait être en prison. Kabila n'est pas quelqu'un qui peut circuler librement comme ça parce que tout le système mafieux de bradage s'est installé, de manière presque professionnelle, avec Kabila. Kabila n'est pas quelqu'un qu'on peut laisser comme ça circuler, il a contribué vraiment à tuer ce pays. C'est quelqu'un qui doit être traduit en justice. S'il y a quelqu'un qui mérite toutes les sanctions, c'est Kabila. Mais on ne dit pas ça assez. Vous : la presse la, vous ne dites pas ça assez. Kabila rêve même de revenir au pouvoir mais c'est un scandale. Il n'y a pas de pillage, même on dit Mobutu, comme Kabila, il n'y a pas. Il n'y a pas un président qui a pillé le pays comme ça. Et on le laisse, Kabila mérite la prison", a-t-il déclaré. 

Le prédécesseur du président Félix Tshisekedi est accusé d'avoir pillé les ressources minières de la RDC à travers des accords signés, entre autres, avec l'opérateur économique Israëlien Dan Gertler. Une enquête dénommée "Congo hold up" et publiée en février de l'année en cours, a révélé que le clan Kabila aurait détourné 138 millions de dollars américains entre 2013 et 2018. 

Pour récupérer certains des actifs miniers, le gouvernement de la République a signé avec Dan Gertler un accord en février de 2022. Ce dernier a consacré la restitution des actifs miniers de plus de 2 milliards de dollars américains.

Prince Mayiro