Une députée européenne scandalisée par le déblocage par l’U.E de 20 millions € en faveur de l’armée rwandaise qui soutient le M23 

Droits tiers

La députée européenne Maria Arena est montée au créneau, ce samedi 03 décembre 2022, pour dénoncer le soutien de l'Union européenne à l'armée rwandaise pour son intervention en Mozambique. 

Pour elle, un tel soutien sans un engagement préalable de retrait du soutien de cette armée rwandaise au groupe rebelle du M23 est inacceptable. 

« Décider de débloquer 20 millions d’euros en soutien à l’armée rwandaise sans lui demander un engagement préalable et un retrait de son soutien au M23 est inacceptable alors que la crise sécuritaire et humanitaire à l’est de la RDC s’aggrave. Le soutien à une armée responsable de graves violations des droits humains, massacres de masse et recrutement forcé d’enfants n’est pas justifiable », a déploré Maria Arena sur Twitter.

Et d’ajouter : « Nous n’acceptons pas que l’UE soit indirectement responsable de l’instabilité en RDC. Les financements devraient soutenir la poursuite des responsables des violations dans le cadre de la justice nationale et internationale ». 

Pour rappel, ce déploiement des forces rwandaises en Mozambique a débuté en juillet 2021 à la demande des autorités mozambicaines pour appuyer la lutte actuellement menée contre le terrorisme dans ce pays.

Pour rappel, le Conseil de l’Union européenne a adopté cette semaine une mesure d'assistance d'un montant de 20 millions d'euros afin de soutenir la poursuite du déploiement des forces de défense rwandaises dans la province de Cabo Delgado, en Mozambique, dans le cadre de Facilité européenne pour la paix (FEP).

La FEP a été créée en 2021 pour soutenir, selon l’Union européenne, des partenaires du monde entier dans les domaines militaire et de la défense afin de prévenir les conflits, préserver la paix et renforcer la sécurité et la stabilité internationales.

Moïse Dianyishayi