RDC : Pour le PPRD, le bilan de 4 ans de Félix Tshisekedi est largement négatif

Droits tiers

Ferdinand Kambere, secrétaire permanent adjoint du parti du peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), a, dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce mardi 24 janvier 2023,  qualifié de largement négatif, le bilan de Félix Tshisekedi depuis son avènement à la présidence de la République.

À l'en croire, Tshisekedi a hérité auprès de son prédécesseur d'un pays sécurisé, mais à ce jour, les forces armées ne savent plus contrôler l'Est de la République à "cause des accords signés à Nairobi et Luanda avec les rebelles du M23 et le Rwanda".

« Le bilan du chef de l'État pour les 4 ans qu'il vient de passer au pouvoir est largement négatif, parce que nous avons chanté en 2019 la gloire de la démocratie. Mais aujourd'hui, tous les espoirs qu'on attendait de l'alternance sont tombés dans l'eau. Sur le plan de la sécurité et défense là aussi, on a quand même reculé, le président Tshisekedi a hérité un pays qui était sécurisé dans ses frontières. Aujourd'hui, les FARDC à cause des accords de Nairobi et de Luanda ne savent plus sécuriser l'Est de notre pays, parce que ces accords-là mettent les FARDC en second lieu, alors que c'est eux qui s'occupaient de cette partie-là. Et par la volonté simplement de ce régime, le M23 est revenu au galop, le Rwanda croit se trouver au Congo légitimement, le M23 aussi revendique les accords », a déclaré Ferdinand Kambere.

Et d'ajouter : « Sur le plan social, n'en parlons pas. Vous voyez bien comment les prix des biens et services au niveau des marchés ont pris l'ascenseur et que le taux de change de dollars en franc s'est enflammé aussi », a-t-il ajouté.

Contrairement à l'opposition, la majorité au pouvoir a fait savoir que son bilan est positif sur tous les plans.

Rappelons que Félix Tshisekedi a totalisé 4 ans depuis son accession à la magistrature suprême, le 24 janvier 2019.

Roberto Tshahe