RDC : DIGILIGNA, un logiciel que le ministère de l’environnement envisage de déployer pour lutter contre la fraude dans le secteur forestier

Droits tiers

Selon une source proche du ministère de l’environnement et du développement durable, un logiciel informatique dénommé « DIGILIGNA » est en voie d’être mis en place afin de lutter contre la fraude dans le secteur forestier congolais.

Sur ce, des experts du ministère ont été dépêchés en France fin 2022 dans l’objectif de s’inspirer de l’expérience française et préparer ensuite le lancement dudit logiciel en République démocratique du Congo afin d’y endiguer la fraude qui gangrène l’exploitation forestière.

Cette source qui a préféré gardé l’anonymat précise que « cette solution informatique sera déployée sur l’ensemble du pays pour éradiquer totalement la fraude dans le secteur forestier par des mécanismes incontournables de délivrance des autorisations, aussi bien au niveau des administrations centrales, provinciales que dans les entités territoriales décentralisées, permettant ainsi la traçabilité intégrale du processus depuis l’exploitation jusqu’à la  transformation ».

Elle ajoute « qu’il s’agit ici d’une stratégie similaire à Isys-Régies mise en place par le ministre des Finances Nicolas Kazadi et qui a permis d’accroître de 68% les recettes de l’État en 2022 ».

L’objectif de cette innovation est, selon notre source, de « permettre au gouvernement  d’appliquer effectivement le quota d’exportation des grumes conformément au code forestier, qui autorise l’exportation maximum de 30% de la production totale de chaque entreprise sous forme de grume, les 70% restant devant subir au minimum une première transformation localement ».

Selon plusieurs études réalisées par des organisations nationales et internationales de la société civile, la RDC perd annuellement plusieurs millions de dollars à cause du manque d’outils pertinents capables d’assurer la traçabilité de la production forestière nationale. 

« DIGILIGNA est sans nul doute une révolution que la warrior de l'environnement et développement durable, Eve Bazaiba Masudi, est en train d’accomplir pour l’économie forestière de la RDC. Elle concrétise par ce projet la volonté politique du président de la République de voir le secteur forestier du pays assaini afin de jouer son rôle économique et environnemental », s’est réjoui notre source.

« Par sa clairvoyance, Madame Eve Bazaiba Masudi va désormais s’appuyer sur son projet  DIGILIGNA qui fera entrer la gestion des forêts congolaises dans l’ère du numérique et qui sera non seulement capable d’apporter des ressources financières supplémentaires par le rapatriement du maximum de taxes qui échappent actuellement à l’État, mais permettra aussi à l’État congolais de négocier son crédit carbone en connaissance de la valeur économique réelle de ses forêts conservées pour des fins environnementales », a conclu la source.

Alphonse Muderwa