RDC-UDPS : Le président de la Ligue des jeunes Yves Zola appelle les cadres du parti à "régler les différends en interne et non sur la place publique"

Publié jeu 23/05/2019 - 15:57
Jeunes UDPS

Dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce jeudi 23 mai, le président de la Ligue des jeunes de l'Union pour la démocratie et le Progrès Social (UDPS)  Bunkulu Zola Yves fustige la polémique qui règne actuellement au sein de son parti.

Il appelle les acteurs en désaccord à se surpasser, à privilégier les intérêts supérieurs du parti, en se mettant autour d'une même table pour régler le problème en famille.

"Je reconnais que nos statuts posent un problème d'interprétation. En ce qui nous concerne, nous pensons qu'il est une situation à régler dans la famille, pas sur la place publique", a déclaré Yves Zola.

Nous la Ligue des jeunes de l'UDPS poursuit-il, nous alignons au milieu pour ramener tout le monde ensemble. Nous devons dialoguer à l'interne afin de redorer l'image de notre parti. Ce qui permettra au président de la République d'être dans une position confortable et que nous puissions réellement l'accompagner durant son mandat.

Y. Zola a par ailleurs affirmé que son bureau a déjà entamé des démarches de réconciliation. Il a été reçu mercredi 22 mai par le président a.i de l'UDPS, Jean-Marc Kabund.

Il rassure que la Ligue des Jeunes de l'UDPS entend rencontrer le secrétaire général, Augustin Kabuya ce jeudi et éventuellement demain d'autres dirigeants dont Jacquemin Shabani et Victor Wakwenda.

"J'appelle tous les jeunes du parti à rester ensemble afin de pousser nos dirigeants à trouver une solution en famille", a conclu le numéro un de la jeunesse de l'UDPS.

Rappelons que la polémique qui règne actuellement au sein de l'UDPS est alimentée par la nomination d'Augustin Kabuya comme secrétaire général dudit parti.

Depuis, deux grands blocs se sont créés au sein de ce parti cher à feu Étienne Tshisekedi. D'une part, il y a ceux qui pensent qu'en tant que président intérimaire, Jean-Marc Kabund ne pouvait pas prendre une telle décision. 

Il devrait avant tout, affirment-ils, mettre en place un directoire devant conduire le parti jusqu'à la tenue effective du Congrès.

De l'autre côté, il y a ceux qui pensent que le président a.i de l'UDPS était en droit de nommer le SG, étant donné que tous les pouvoirs lui ont été confiés.

Orly-Darel Ngiambukulu