Kolwezi - Début de la production de la mine de Deziwa : ''un jour ''historique '', selon les travailleurs de la Gecamines qui appellent à ne pas déstabiliser leur entreprise (Meschac Kasongo)

Publié mer 15/01/2020 - 23:47
7SUR7.CD

Pour les travailleurs de la Gecamines,  représentés par l'intersyndical de la Gecamines,  le lancement de la production commerciale de la société minière Deziwa (Somidez SAS) ce mercredi 15 janvier à Kolwezi est ''un jour historique''.

'' Ce mercredi est une journée historique pour la Gecamines '', a-t-il déclaré, a déclaré Meschac Kasongo Mabwisha, dans une interview à 7SUR7.CD.  

Pourquoi ''historique'' ? 
D'après Meschac Kasongo, cette mine de Deziwa (qui appartenait au canadien Platmin, NDLR) était déjà perdue. Mais grâce au management d'Albert Yuma, patron de La Gecamines, et de tout son staff, elle a été récupérée, a-t-il souligné.

Autre motif de satisfaction des travailleurs de la Gecamines,  c'est le niveau de leur entreprise dans l'actionnariat de Somidez. M.  Kasongo fait observer les 49% que détient, provisoirement, Gecamines contre 51% au chinois CNMC (China Non Ferrous Metal Company). Dans aucune JV, la Gecamines n'a atteint un tel pourcentage malgré l'apport des gisements riches. 
Un autre point positif,  c'est la totalité des actifs de la nouvelle société minière qui appartiendront à Gecamines 9 ans après le début de l'exploitation. 

C'est un ''partenariat gagnant-gagnant'', a relevé le président de tous les syndicats de la Gecamines.
Il a exhorté les gens à ne pas déstabiliser la Gecamines et ses dirigeants. 

'' Ne cherchez pas à déstabiliser la Gecamines. C'est pas le moment. Tout le monde doit nous accompagner dans cette lutte, que de chercher à nous diaboliser'', a-t-il lancé. 

Inaugurée en grande pompe,  l'usine moderne de Somidez produira dès cette année 80.000 tonnes de cuivre et 8.000 tonnes de cobalt. 
Dans sa deuxième phase,  l'usine produira près de 200.000 tonnes de cuivre. 
Dans sa phase de développement ultime, l'usine pourra atteindre 400 000 tonnes de cuivre par an. 
Selon le directeur de la direction des participations de la Gecamines (DPA), qui a représenté Albert Yuma a cette cérémonie inaugurale, la mine a une durée de vie de 35 ans. 
Près de 5 millions de tonnes cuivre ont été certifiées grâce au savoir- faire de CNMC. 
Les études géologiques de certification devront se poursuivre, a déclaré Jack Masangu A-Mwanza.

I.M.