Nord-Kivu : MSF dote le gouvernement provincial d'un nouveau centre de traitement multi-épidémique

Publié lun 29/06/2020 - 17:35
7sur7

L'Organisation Non Gouvernementale Médecins Sans Frontières (MSF) vient de doter le gouvernement provincial du Nord-Kivu, de deux bâtiments construits en matériaux durables aménagés dans l'enceinte de l'hôpital provincial, pour la prise en charge des cas de différentes épidémies qui touchent la province parmi lesquelles le choléra, la rougeole, le coronavirus ou encore Ebola.

Avec une capacité d'accueillir d'au moins 20 patients, ce centre a été inauguré ce lundi 29 juin 2020 par le ministre provincial de la santé, le docteur Moïse Kakule, après seulement 4 mois de construction.

MSF justifie la construction de ce centre dans le but de renforcer le système de santé du Nord-Kivu et prévenir les flambées épidémiques observées ces dernières années dans la région.

« Cette donation reflète tout ce que nous avons appris au cours des deux dernières années : que les communautés ont un rôle essentiel à jouer dans la réponse médicale et qu’un véritable changement ne viendra que d’un système de santé plus fort, qui intègre les soins contre le virus Ebola et d'autres épidémies », a déclaré Jason Rizzo, coordonnateur du projet pour MSF.

MSF renseigne également avoir renforcé l'expertise des agents de santé travaillant à l'hôpital provincial du Nord-Kivu, et a doté les personnels soignants de cette structure sanitaire des équipements de protection individuelle ainsi que des médicaments essentiels pour le traitement des patients évalués à 200.000 dollars américains.

« Actuellement, le Nord-Kivu a une dizaine de maladies sous surveillance. Ce cadre est approprié pour accueillir les patients de différentes épidémies. Ebola a été un malheur pour nous mais nous cherchons à convertir ça en une opportunité de pouvoir nous améliorer et voilà après Ebola nous avons un centre doté par MSF, et c'est l'un des gains que nous pourrions mentionner en rapport avec le post-Ebola », a martelé le ministre provincial de la santé.

Glody Murhabazi, à Goma