Pétitions contre le bureau d'âge : "Un nombre de signatures qui prouve qu'on est moins nombreux qu'avant. Stratégie contre-productive", (S. Mbikayi)

Mbikayi

À travers un tweet ce mercredi 13 janvier 2021, le président du Parti Travailliste (PT) qui a récemment adhéré à l'Union sacrée, a affirmé que la démarche parlementaire menée par les élus du Front Commun pour le Congo (FCC) pour obtenir la défenestration des membres du bureau d'âge de l'Assemblée nationale est un coup d'épée dans l'eau.

Pour Steve Mbikayi, le nombre de signatures recueillies dans les pétitions contre ces derniers, prouve à suffisance que la plateforme de Joseph Kabila est en pleine dégringolade. 

"Pétition contre le bureau d’âge. Une action n’est nécessaire que si elle est plus efficace que l’inaction. Avant d’agir, il faut se rassurer d’un minimum de chance de réussite. Un nombre de signatures qui prouve qu’on est moins nombreux qu’avant ! Stratégie contre-productive", a écrit le ministre des actions humanitaires et Solidarité nationale. 

139 élus du FCC ont déposé hier des pétitions contre les membres du bureau d'âge de la chambre basse du Parlement. Ils les accusent de gabegie financière et de passer outre l'arrêt de la Haute Cour prolongeant leur mandat, en intégrant notamment le contrôle parlementaire parmi les matières à traiter lors de la session extraordinaire.

En réaction, le rapporteur de ce bureau, Gaël Bussa, a désapprouvé cette démarche en soulignant qu'il y a aucune disposition du Règlement intérieur de l'Assemblée nationale qui prévoit l'examen des pétitions contre le bureau d'âge. 

Merveil Molo