RDC- Covid-19 : Les tradipraticiens donnent les raisons de leur opposition au vaccin

7SUR7

Le Conseil national des tradipraticiens de la République démocratique du Congo dit non à l'utilisation du vaccin contre la pandémie de Covid-19. 

Dans une interview accordée à la Rédaction de 7SUR7.CD ce dimanche 07 mars 2021, le président de cette structure explique ce rejet par le fait que les tradipraticiens ne sont, selon lui, ni informés ni formés sur le Coronavirus. 

"Le Conseil national des tradipraticiens dit non, non, non au vaccin Covid-19 pour la simple raison que les tradipraticiens ne sont pas informés ni formés sur le Coronavirus. Nous avons tout tenté pour nous insérer dans l'équipe de la riposte en vain ! Dès lors que nous traitons 80% de la population rurale en RDC, selon le rapport de l'OMS", a déclaré Kapala Michée.  

Et de poursuivre : "Je demande à tous les tradipraticiens et 80% de la population qui recourent à cette médecine de ne pas accepter ce vaccin jusqu'à ce que le Conseil national des tradipraticiens sera informé et formé sur cette maladie et sur le bien-fondé de ces vaccins et enfin sur l'interaction de ces vaccins avec nos produits traditionnels, et nous vous donnerons la suite".

Par ailleurs, il dit avoir sollicité sans succès plusieurs audiences auprès du ministre de la santé pour s'informer de la Covid-19.

"J'ai demandé plus de 1000 audiences pour ne pas dire beaucoup, au ministre Eteni en vain ! Même sur les 4000 sensibilisateurs que le ministre de la santé a choisis, il n'a même pas intéressé le Conseil national des tradipraticiens pour y être aussi sensibilisés. Donc, si la maladie existe vraiment voulez-vous que les 1.200.000 des tradipraticiens meurent en RDC du Covid-19 ?", s'est interrogé le président du Conseil des tradipraticiens. 

Il ajoute que selon la Constitution, les tradipraticiens sont partenaires du gouvernement. "La medicine moderne reçoit des malades, nous aussi de la médecine traditionnelle nous recevons aussi des malades. Si vraiment cette maladie existe, ce que dans tous les deux cotés, il y a des contaminations. Alors pourquoi sensibiliser l'un et ne pas sensibiliser l'autre", a soutenu Kapala Michée. 

En conséquence, il demande au premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde de penser à designer un ministre de la santé qui va collaborer avec la médecine traditionnelle "comme s'était le cas avec l'ancien ministre de la santé, le docteur Oly Ilunga". 

La RDC a réceptionné ses premières doses de vaccin conte la Covid-19 en début de cette semaine. Il s'agit de 1,7 million de vaccin AstraZeneca. Lors de sa réception à l'aéroport international de N'djili, le ministre Eteni Longondo avait annoncé le début la semaine prochaine de la vaccination à Kinshasa.

Alphonse Muderwa