Butembo : Gaz lacrymogènes pour disperser la marche anti-MONUSCO 

.

Des centaines de militants des mouvements citoyens Lutte pour le Changement (LUCHA), Antigang et du groupe de pression Véranda Mutsanga ont manifesté ce jeudi 08 avril 2021, pour exiger le départ des casques bleus de la Mission d'Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) de l'Est de la RDC. 

La Police a usé des bombes à gaz lacrymogènes pour les disperser près de base de l'ONU, sur la rue Père Jérôme, en ville de Butembo (Nord-Kivu). 

Quelques heures plus tôt, les manifestants venaient de prendre part à un culte d'action de grâce pour implorer le retour de la paix dans la région de Beni, où sévissent les massacres entretenus par les rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF) depuis 2014. C'est par la suite que les manifestants, plusieurs centaines, se sont heurtés à la riposte des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) à quelques mètres de la base de la mission onusienne.

Entre-temps, les activités socioéconomiques sont, pour la quatrième fois, restées paralysées sur l'ensemble de la ville commerciale de Butembo. Les boutiques, magasins, banques, et autres services ont gardés leurs portes fermées. 

Les mouvements citoyens et les associations affiliées à la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) au Grand Nord-Kivu ont donné un moratoire de 10 jours aux casques bleus de la MONUSCO pour quitter l'Est de la République Démocratique du Congo. Ce, suite à leur "inaction" dans la restauration de la paix dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri.

Joël Kaseso, à Butembo