Lubumbashi : Félix Tshisekedi accuse le FCC d'avoir travaillé à ses côtés avec "un agenda caché pour détruire son travail"

Photo : Droit tiers

Dans une adresse à la population de Lubumbashi dans le Haut-Katanga ce mercredi 12 mai 2021, le chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a accusé le Front Commun pour le Congo de son prédécesseur Joseph Kabila d'avoir travaillé à ses côtés en coalition, tout en ayant un agenda caché afin de détruire son travail à la tête du pays.

« Nous avons fait l'Union sacrée de la Nation pour servir le peuple. Nous étions en coalition FCC-CACH après les élections, mais malheureusement nos amis ne partageaient pas les mêmes idées que nous. Quand nous on pensait comment travailler pour le peuple, eux (FCC, Ndlr) avaient un agenda caché pour détruire ce travail », s'est indigné le président de la République dans son meeting tenu à la place de la Poste a Lubumbashi.

Il convient de mentionner qu'après deux années de marche ensemble, le Cap pour le Changement (CACH) de Tshisekedi et Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila ont divorcé d'une alliance formée à l'issue des élections de 2018 qui ont vu le champ Kabila gagner la majorité dans les deux chambres du parlement.

Ce divorce a conduit à la destitution du bureau de l'Assemblée nationale dirigé par Jeanine Mabunda, de celui du Sénat dirigé par Alexis Thambwe Mwamba ou encore du gouvernement de coalition dirigé par Sylvestre Ilunga Ilunkamba, tous des pro-Kabila.

Glody Murhabazi