Maniema : Plus de 4.000 déplacés suite à la montée des eaux du fleuve Congo

7SUR7.CD

Plus de 4000 personnes ont quitté leurs habitations suite à la montée des eaux du fleuve Congo.

L'information a été livrée le samedi 15 mai 2021 à 7SUR7.CD par Feruzi Balikuni, chef de la division provinciale des affaires humanitaires. Il ajoute que ces personnes ont été 3 fois victimes des inondations et étaient obligées de quitter ce lieu à risque permanent.

« Nous avions constaté que les mêmes personnes que nous avions prévenues de ne plus rentrer là-bas se sont encore données l’audace de rentrer. Voilà maintenant elles sont devenues de nouvelles victimes. Nous les avons trois fois aidées, d’abord avec la Caritas, puis avec NRC et enfin avec l’appui du gouvernement central », a-t-il déclaré.

Pour lui, le gouverneur de province doit prendre un arrêté autorisant la destruction de toutes ces habitations construites le long du fleuve Congo de manière anarchique.

« Nous allons prendre toutes les dispositions pour faire sortir un arrêté en vue de la destruction de toutes les [maisons, ndlr] qui se trouvent aux abords du fleuve. Là maintenant le gouvernement va s’imposer », a-t-il menacé.

Pour rappel, plusieurs ménages ont quitté les abords du fleuve Congo suite aux inondations. Les autorités tentent de délocaliser ces habitants vers de nouveaux lotissements. Mais cette tentative n'a pas encore abouti. 

Morisho Tambwe, à Kindu