RDC : L'UNFPA réaffirme sa volonté de travailler avec la FDNT pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre

7SUR7

La première dame de la République démocratique du Congo et la directrice exécutive du Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) ont eu une séance de travail vendredi 14 mai dernier à Kinshasa. 

À en croire un communiqué du bureau de l'épouse du chef de l'État, le docteur Natalia Kanem a, à l'occasion, félicité la première dame pour son combat en faveur de l'amélioration de la condition de la femme en RDC, son plaidoyer sur la participation des femmes aux instances de prise de décisions, et son engagement dans la lutte contre les violences basées sur le genre.

Quant aux VBG, ajoute-t-il, la directrice exécutive de l'UNFPA a affirmé que la meilleure façon de s'attaquer au problème de la prévention et de la réponse aux VBG est de renforcer l'agenda continental à travers le plan stratégique de l'Organisation des premières dames d'Afrique pour le développement (OAFLAD) et en utilisant l'opportunité d'avoir la RDC à la Présidence de l'Union africaine (UA).

Selon toujours ce communiqué, le docteur Natalia a aussi réaffirmé la volonté de l'UNFPA de continuer à travailler avec la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi pour renforcer les efforts visant à résoudre le problème des VBG et de la santé maternelle dans le pays, avec un accent particulier sur les adolescents et les filles, étant donné que le président de la République a promis de lancer cette année, la campagne nationale pour mettre fin aux VBG. L'UNFPA s'engage à accompagner cette initiative de mettre fin aux VBG, souligne la même source.

De son côté, la première dame, à qui l'UNFPA a décerné une distinction d'honneur en tant qu'ambassadrice de la lutte contre les VBG et l'autonomisation de la femme, s'est dite satisfaite de ce partenariat qui est parti pour durer longtemps.

"Les défis sont énormes et le pays est grand. Pour ma part, je vais continuer à faire mon plaidoyer au niveau du gouvernement par rapport aux ressources qu'il doit mettre en place pour ces questions de violences basées sur le genre. J'espère sur l'implication et l'accompagnement de l'UNFPA. Mon souhait est d'effectuer des  descentes dans les différentes provinces du pays", a-t-elle fait savoir selon le communiqué de son bureau.

Il sied de signaler que le docteur Natalia Kanem, qui est en séjour en RDC depuis le 12 mai dernier, a rencontré vendredi le président de l'Assemblée nationale, Christophe Mboso, et le ministre de la santé publique, le docteur Jean-Jacques Mbungani. Dans le cadre toujours de sa mission en RDC, elle a aussi visité le One Stop Center situé à Kintambo vélodrome à Kinshasa. 

Prince Mayiro