RDC : Suite à ses nouvelles charges à la CENI, Denis Kadima cède les commandes de l'Institut Électoral pour une Démocratie Durable en Afrique 

7SUR7

Le nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima, quitte la Direction exécutive de l'Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA). En effet, après 20 ans aux commandes de cette organisation, il a passé le flambeau à Baidessou Soukolgue, le mardi 23 novembre 2021. C'était au cours du 15ème symposium annuel de l'EISA organisé à Abidjan, capitale de la Côte d'Ivoire.

Dans son speech, Denis Kadima a dit avoir renoncé à ses responsabilités suite à ses nouvelles fonctions de président de la Centrale électorale congolaise.

"Après plus de 20 ans à EISA, dont j’ai assumé la direction exécutive pendant de longues années, j’ai été désigné pour présider aux destinées de la Commission électorale nationale indépendante de mon pays. En endossant ces nouvelles charges, je renonce donc à mes responsabilités exécutives au sein de EISA", a-t-il déclaré. 

Par ailleurs, il a remercié tous ses collègues pour le soutien et les partenaires techniques et financiers pour leur constant appui. 

"C’est donc, ici, le lieu de vous remercier, chers collègues et partenaires techniques et financiers, pour votre constant appui qui aura permis de hisser EISA où il est aujourd’hui. Dorénavant, les charges de directeur exécutif seront assurées par Baidessou Soukolgue (de nationalité tchadienne), qui a été nommé par le Conseil d’administration. Il connaît l’organisation, ses programmes et partenaires et je suis convaincu qu’il a les atouts et les qualités pour assumer au mieux cette responsabilité, pour laquelle il aura besoin de votre soutien et de votre implication. Quant à moi, sachez que vous pourrez toujours compter sur mon soutien. Je serai l’ambassadeur de EISA partout où j’en aurais l’occasion", a rassuré Denis Kadima.

À l'occasion, un hommage appuyé par une standing ovation a été rendu à Denis Kadima par l'ensemble des participants pour le travail qu'il a abattu au niveau de l'EISA. 

Les travaux du 15ème symposium annuel de l'EISA coïncident avec la célébration de ses 25 ans d'existence, et ont été présidés par l'ancien président du Nigeria, Jonathan Goodluck. Plusieurs experts internationaux et autres responsables des institutions d'appui à la démocratie venus de différentes régions du continent africain, ont pris part à ces assises.

Prince Mayiro