Inscription imminente de la rumba dans le patrimoine immatériel de l'humanité : "Des rêves devenus réalités", se réjouit le gouvernement

7SUR7

La rumba congolaise, style majeur de la musique non seulement de la République démocratique du Congo mais aussi de l'Afrique, sera inscrite dans le patrimoine culturel immatériel de l'humanité dans les tout prochains jours. 

C'est ce qu'a fait savoir le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, lors d'un briefing presse tenu, jeudi 09 décembre 2021, dans la ville de Kinshasa.

"Vous savez que dans les jours qui viennent, dans 4 jours, la rumba sera inscrite dans le patrimoine immatériel de l'humanité. C'est une autre richesse de la République démocratique du Congo aux origines de notre histoire, aux origines de notre esclavage, qui sera désormais célébrée mondialement. La rumba qui a donné naissance à d'autres danses, la salsa et tout le reste", a-t-il déclaré. 

De son côté, la ministre de la Culture et arts, Catherine Furaha, a affirmé que l'inscription de la rumba congolaise dans le patrimoine culturel immatériel de l'humanité est la concrétisation d'un rêve.

"Je remercie les précurseurs de la rumba qui ont fait qu'aujourd'hui nous puissions être célébrés, nous les congolais. Par précurseurs, je vois tous les faiseurs de la rumba ; les artistes musiciens, les grands écrivains (...) Et les remercier pour ce travail d'esprit qui est reconnu par le monde. Aujourd'hui, si nous parlons de la rumba, c'est parce qu'il (président de la République) a cru en la rumba, cette vision la. Il a dit que la rumba devrait être inscrite à la liste représentative du patrimoine immatériel de l'UNESCO. Voilà  aujourd'hui, ça arrive, c'est un aboutissement. Il faut lui dire merci pour avoir cru en la rumba. On ne peut pas oublier de remercier le chef du gouvernement, le premier ministre, qui a placé cela dans les priorités de son programme du gouvernement. Des rêves sont devenus des réalités", a-t-elle dit. 

Ce sera au cours d'une session prévue à la mi-décembre à Paris, en France, que l'Organisation des Nations-Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) devrait inscrire la rumba congolaise dans le patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Prince Mayiro