Boxe : La commission des athlètes s'oppose à la candidature de Ferdinand Luyoyo à la présidence de la Fédération 

7SUR7

Les boxeurs professionnels et amateurs de la RDC se sont réunis dimanche 9 janvier 2022 pour revendiquer leur participation à l'assemblée générale élective de la Fédération Congolaise de Boxe, tout en s'opposant "catégoriquement" à la candidature du générale Ferdinand Ilunga Luyoyo, actuel président de cette Fédération. 

Ils l'ont dit au cours d'un point de presse tenu à Kinshasa, au cours duquel ils ont évoqué plusieurs raisons pour lesquelles ils désavouent la candidature de F. Luyoyo, en se basant notamment sur le principe que leur participation à l'assemblée générale reste un droit reconnu aux statuts de la Fédération. 

Cette commission des athlètes dirigée par le boxeur Éric Katompa Tshimanga (52 Kg, catégorie mi-lourd), reproche à l'actuel président de la Fédération le manque du sens de management et de leadership qui se manifeste par la carence d'organiser des compétitions sur l'étendu du pays, malgré les fonds perçus de l’État congolais. 

"Dès son arrivée à la présidence de la Fédération, il n'a jamais reconnu l'existence de la boxe professionnelle dans notre pays. Or, nous avons des collègues boxeurs professionnels qui représentent notre pays sur le plan international tout comme ici en RDC, et cette représentation a toujours été un succès. Nous ramenons des titres pour notre pays", s'est indigné Éric Katompa. 

De plus, ces athlètes estiment que si les boxeurs congolais ont du mal à s'exprimer lors des compétitions internationales, c'est parce qu'ils se retrouvent une seule fois sur le Ring dans l'année, par manque des championnats nationaux.

Et de poursuivre : "Dans la boxe professionnelle, nous avons plus de 10 catégories. Si nous avions un président consciencieux et soucieux des boxeurs, la RDC aurait sorti plus de 10 champions du monde".

En outre, ils affirment que l'argent sorti du trésor public pour la boxe, n'a servi qu'à organiser un gala de boxe en date du 25 août 2018 avec une organisation de 8 combats, au terme duquel aucun boxeur n'a touché à sa bourse jusqu'à ce jour.

Par conséquent, ces boxeurs refusent la représentation de Ferdinand Luyoyo à la présidentielle de la Fédération car, selon eux, la boxe doit être dirigée par des personnes qui aiment cet art et vont encourager l'épanouissement de la jeunesse congolaise passionnée de cette discipline.

Gede Luiz Kupa