Difficultés de ravitaillement des produits pétroliers à Kinshasa, au Maniema et au Haut-Katanga : Didier Budimbu s'explique

Photo tiers

Dans un communiqué publié ce samedi 15 janvier 2022, le ministre des Hydrocarbures de la République démocratique du Congo, Didier Budimbu, a éclairé l'opinion sur les difficultés de ravitaillement des produits pétroliers constatées ces jours-ci à Kinshasa, au Maniema et dans le Haut-Katanga.

À en croire ce document, certaines stations-service de Kinshasa ainsi que dans le Haut-Katanga ont connu une certaine carence des produits pétroliers vendredi dernier.

« Ces derniers temps, des usagers éprouvent de la peine à se ravitailler en produits pétroliers dans certaines provinces du pays [République démocratique du Congo, ndlr], excepté le Maniema (...) Ainsi, son excellence Monsieur le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, soucieux de l'approvisionnement régulier du carburant, a dépêché ses équipes sur place pour s'en rendre compte en vue d'y remédier », précise ce communiqué.

S'agissant de la ville-province de Kinshasa, le ministre Didier Budimbu renchérit que « l'entreprise spécialisée dans la logistique pétrolière assurant principalement le transport et le stockage des produits pétroliers, Sep-Congo, qui ravitaille la plupart des sociétés de distribution de la voie ouest, est en proie à quelques problèmes techniques consécutifs à la vétusté de son charroi automobile. Certaines stations-services de Kinshasa sont aussi dépourvues d'infrastructures pour recevoir les camions citernes de 40 m3. Une situation qui explique, indique notre source, la rupture du carburant notamment essence et gazoil dans certains points de vente de la capitale.

« Nous tenons à confirmer qu'il n'est nullement question de pénurie [de carburant, ndlr] dans la ville de Kinshasa mais plutôt de quelques ennuis mineurs de logistique occasionnant parfois des retards dans la mise en place », peut-on lire dans ce document.

Cependant une rareté du carburant a été constatée dans les stations-services à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, le vendredi 14 janvier 2022. Une pénurie jugée artificielle, indique un rapport transmis au ministre Didier Budimbu.

« Le Ministre des Hydrocarbures s'est engagé avec toute son équipe à trouver, au plus vite, une solution à la situation », rapporte ce document.

Au niveau du Maniema, le ministre des Hydrocarbures a dépêché une délégation pour examiner la question de la pénurie de carburant dans la province du Maniema qui a entrainé une hausse vertigineuse du prix à la pompe. Cette délégation a pris langue avec les opérateurs pétroliers en vue de trouver un accommodement.

Il sied de noter que le ministre Didier Budimbu a rappelé que son ministère travaille déjà pour doter la Sonahydroc des moyens appropriés afin de couvrir toute la République démocratique du Congo et assurer un ravitaillement optimal en carburant dans toutes les provinces.

Jephté Kitsita