Haut-Katanga : Le siège fédéral de l'UDPS/Kasumbalesa vandalisé

Photo tiers

Le siège de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), fédération de Kasumbalesa, entité située à 90 kilomètres de Lubumbashi dans le Haut-Katanga a été vandalisé, ce samedi 05 février 2022.

Selon Gabriel Tshimanga, président fédéral de ce parti présidentiel dans la cité de Kasumbalesa qui confirme la nouvelle à 7SUR7.CD, l'incident s'est produit vers 10 heures de ce samedi. 

Il affirme que ce sont les jeunes dirigés par son prédécesseur, Isaac Tshiswaka, qui sont venus saccagés son bureau et emporter tous les biens de valeur.

« Moi j'étais au bureau. On était en train de travailler avec les cadres fédéraux ce matin mais comme j'étais invité dans un centre qui encadre des jeunes, j'ait fait un petit déplacement. Après j'ai vu derrière moi un groupe de jeunes gens qui sont venus avec des bâtons, des pierres même des mineurs. Ils ont envahi le bureau. Ils ont cassé, ils ont emporté tout ce qui était à l'intérieur du bureau. Ils ont volé des chaises, des ordinateurs qui étaient là et tous les documents. C'est vraiment l'événement que nous avons vécu vers 10h30. Derrière tout ça, c'est toujours les mêmes gens qui ont été arrêtés dernièrement, le groupe de Tshiswaka. Ils se disaient, nous même si on nous arrête, on nous libère », a-t-il déclaré à 7SUR7.CD.

Par ailleurs, ce président fédéral du parti présidentiel en République démocratique du Congo dans la région dit fustiger le comportement des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) qui ont assisté au pillage de tous les biens de valeur sans aucune intervention.

« Lorsque j'ai vu ça j'ai couru vite à la Police, j'ai vu le Colonel qui a envoyé les éléments là-bas et malheureusement, ils sont venus et tout s'est passé sous leurs yeux sans rien faire. Lorsque vous regardez le siège, ils ont mis de la boue partout et même au mur en commençant par l'intérieur jusqu'à l'extérieur », a-t-il regretté.

Rappelons que le 18 janvier 2021, une vive tension s'était observée à la cité frontalière de Kasumbalesa, après l'arrestation d'Isaac Tshiswaka, ancien président de l'UDPS, base Bilanga. Le bureau de la Police de la circulation routière (PCR), la maison du fédéral de l'UDPS (Gabriel Tshimanga) et des véhicules exposés pour la vente au niveau de Guy Ceta ont été brûlés par les militants de Tshiswaka, selon la société civile.

Patient Lukusa, à Lubumbashi

Étiquettes