Kinshasa : Une centaine de personnes formées sur la vulgarisation de la stratégie nationale révisée de lutte contre les violences basées sur le genre  

7SUR7

Le ministère provincial du genre ville de Kinshasa et le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) à travers le  programme conjoint JAD (Justice, Autonomisation , et Dignité des femmes et des jeunes filles) ont organisé du 11 au 12 mai 2022 une session des formations en faveur d'une centaine d'acteurs communaux pour vulgariser la Stratégie Nationale révisée de lutte contre les Violences Basées sur le Genre (SNVBG).

Ces formations appuyées par le  PNUD et d'autres agences onusiennes visent le renforcement des capacités de ces chefs de service communaux sur les techniques de vulgarisation de la SNVBG révisée et sur la prise en charge des cas des VBG dans 4 districts de la capitale, principalement dans les communes de Kalamu , Kimbanseke, Limété et Mont-Ngafula.

"La stratégie de lutte contre les violences basées sur le genre est un instrument  fondamental en RDC pour servir de guide et de boussole dans le cadre de la prise en charge des victimes de ces violences étant donné que le programme de lutte contre les violences basées sur le genre se résume par la prise en charge holistique des victimes, aux survivants et se fonde spécialement sur la prévention, l'accompagnement des survivants et le renforcement de la coordination des acteurs impliqués", a fait savoir Bernadette Panzu ministre provincial du genre dans son mot d'ouverture.

La coordonnatrice du programme JAD Sabine Woube estime qu'il était important pour le PNUD et les autres agences onusiennes d'accompagner cette  initiative en vue d'aider à la réduction des cas des VBG.

"Nous l'avons fait parce que nous voulons qu'aucune femme, qu'aucune fille ne puisse souffrir des VBG, mais également qu'aucun survivant ne puisse rater la possibilité de saisir la justice pour pouvoir se voir réparée mais également restaurée dans ses droits de par toutes les activités, toutes les actions que la République met en place", a-t-elle affirmé.

Elle a par ailleurs souligné la nécessité de traduire ce document dans les différentes langues locales du pays pour que toutes les couches ciblées s'en approprient, précisant que la vulgarisation s'étendra également sur les autres provinces du pays.

Il sied de noter que la RDC a mis en place la Stratégie Nationale de lutte contre les Violences Sexuelles Basées sur le genre depuis 2009 en vue de renforcer la lutte contre ce fléau.

En juin 2020, cette stratégie a été révisée en conseil de ministres élargissant les formes des violences basées sur le genre aux violences domestiques, mariages précoces, privation des terres aux femmes et déni d'héritages.

Christel Insiwe