RDC : Le gouvernement appelé à allouer les fonds nécessaires pour la production des statistiques économiques en faveur du ministère de l'économie 

Droits tiers

Les participants à l'atelier organisé par le ministère de l'économie nationale sur "la stratégie de relance du processus de production et de publication des statistiques" du 22 au 24 novembre 2022, ont entre autre recommandé au gouvernement congolais d'allouer et de payer les fonds nécessaires à la couverture des activités de collecte, traitement et production des statistiques économiques au bénéfice du ministère de l'économie nationale, mais aussi de numériser les services producteurs des statistiques économiques.

Ceci en vue de doter le ministère de l'économie national d'un dispositif efficace de production des statistiques économiques fiables et pertinentes.

« Nous avons demandé au gouvernement de mettre un peu plus des moyens parce que nous avons remarqué qu'il y a des structures qui sont prêtes à produire ces statistiques mais qui n'ont malheureusement pas de moyens suffisants. Aussi nous avons remarqué que ces structures ont le personnel qui a besoin d'un renforcement des capacités. Et nous avons recommandé aussi certains voyages, aller voir ce qui se fait de mieux à l'étranger pour amener cette expérience et faire profiter la RDC. Nous avons demandé au gouvernement de pouvoir numériser ces statistiques et ensuite les mettre sur un format… », a fait savoir le professeur Masudi conseiller au ministère de l'économie nationale et coordonnateur de cet atelier à l'issue de ces travaux.

Ils ont, en outre, demandé au gouvernement central de rendre opérationnelle la collaboration interinstitutionnelle pour faciliter au ministère de l'économie nationale l'accès aux informations nécessaires lui permettant de produire et publier les statistiques économiques fiables.

Il reste maintenant au gouvernement central via le ministre de l'économie nationale Nicolas Kazadi de prendre des dispositions qui s'imposent en vue de formaliser tous les canaux de collaboration possibles et nécessaires avec toutes les structures qui doivent fournir les statistiques.

Notons que cet atelier clôturé par le secrétaire général de l'économie nationale Célestin Twitte, représentant le ministre, a connu la participation des délégués dudit ministère, des institutions publiques (DGI, INS, DGDA, BCC...), des opérateurs économiques membres de la FEC, COPEMECO, FENAPEC, et les partenaires techniques et financiers dont le PNUD et le PAM.

Christel Insiwe