Enrôlement dans le Grand Kasaï : Des sénateurs de cet espace peaufinent des stratégies de mobilisation pour dépasser les prévisions de la CENI

Droits tiers

Le processus d'identification et d'enrôlement des électeurs dans la deuxième opérationnelle démare, ce mercredi 25 janvier 2023, en République démocratique du Congo. 

C'est dans ce cadre que les sénateurs de l'espace Grand Kasaï se sont réunis, ce même jour, à Kinshasa, autour d'un de leurs, le premier vice-président du Sénat, Eddy Mundela Kanku.

Selon Denis Kambayi, président du caucus des sénateurs de l'espace Grand Kasaï, l'objectif était de mettre en place des stratégies pour mobiliser la population de leur région à l'enrôlement.  

"Comme vous le savez, nous sommes pendant la période d'enrôlement dans l'espace du centre et nous avons tous suivi ce qui s'est passé au niveau de la première zone où l'enrôlement a eu lieu. Sur les 18 millions de compatriotes à enrôler, jusqu'à ce niveau, ils sont arrivés à 7 millions, soit plus ou moins 37%", a-t-il rappelé.

Et d'ajouter : "Nous voudrons vraiment éviter ça au niveau de l'espace Grand Kasaï. C'est pour cela, comme on est organisé au niveau du Sénat, nous nous sommes dits, avant de descendre pour la mobilisation en ce qui concerne l'enrôlement, le réarmement moral et surtout commencer à préparer nos différentes bases pour la réélection de son excellence monsieur le président de la République, pour son deuxième mandat, la réélection de chacun de nous ici présent, nous avons, en toute responsabilité, nous devons rencontrer le premier d'entre nous qui est au bureau du Sénat et échanger avec lui". 

Malgré le problème d'enclavement que connaît cette région, ces élus des élus exhortent la population Kasaïenne à s'approprier cette opération en vue de donner au président Tshisekedi un deuxième mandat. 

"Nous voudrons, à cet instant et à travers cette communication, que tous les fils et filles comprennent que ça soit au Kasaï : Tshikapa, Kasaï Central : Kananga, Kasaï Oriental : Mbuji-Mayi, Lomami : Kabinda, Sankuru : Lusambo, qu'ils comprennent que nous devons vraiment dépasser les prévisions de la CENI pour qu'on puisse changer la donne", a exhorté Denis Kambayi.  

La deuxième aire opérationnelle comprend 9 provinces notamment celles du Grand Kasaï et 3 pays où résident les congolais, à savoir : La France, la Belgique et l'Afrique du Sud qui vont voter pour la toute première fois. 

Prince Mayiro