Le Potentiel L’abbé Malumalu promet « trois années intensives en matière électorale »

Image retirée.

(Monusco Presse) Invité de la commission Justice et paix de la CENCO (Conférence épiscopale nationale du Congo), l’abbé Malumalu, président de la CENI, a promis de faire vivre au peuple congolais « trois années intensives en matière électorale »,

qui devaient inclure tout le cycle électoral, dont les législatives nationales et la présidentielle. De son coté, l’Eglise catholique s’est engagée à éduquer la population sur le processus électoral. D’une ertaine manière, le président de la CENI a tenté de couper court aux réserves exprimées auparavant par les envoyés spéciaux internationaux en séjour en RDC Devant la commission Justice et paix de la CENCO, l’abbé Malumalu a réitéré son intention à organiser l’ensemble d’élections dans les trois années à venir. « Durant ce cycle électoral 2013-2016, nous avons l’ambition d’organiser, l’ensemble des élections. Depuis les élections urbaines, municipales, locales, jusqu’aux élections présidentielle et aux législatives nationales en passant par les provinciales et sénatoriales. Donc nous allons vivre trois années intensives en matière électorale pour que la RDC puisse aussi améliorer sa gouvernance démocratique », a-t-il souligné.

Pour sa part, la CENCO s’est engagée à l’éducation civique et électorale de la population sur le cycle électoral en cours. C’est ce qu’a affirmé le président de la commission épiscopale Justice et paix, Mgr Fridolin Ambongo, hier mercredi 4 juin, à l’ouverture à Kinshasa d’un séminaire électoral à l’intention  des quarante-sept diocèses de la CENCO.
Le président de la CENI, présent à la cérémonie d’ouverture des travaux s’en félicite et pense que ceci contribue à l’amélioration de l’organisation des élections.

Par cette action, la commission épiscopale Justice et paix dit vouloir contribuer à l’émergence d’un état de droit en RDC et la consolidation de la démocratie, a souligné Mgr Fridolin Ambongo. « La Cenco, par la commission épiscopale justice et paix, aux approches des échéances électorales de 2015-2016, entend aiguiser la conscience du peuple et l’amener ainsi, en tant que souverain primaire, à contribuer efficacement à l’instauration d’une culture de réconciliation, du dialogue, de cohésion nationale et de paix », a-t-il déclaré. Le président de la CENI, l’Abbé Apollinaire Malumalu, présent à la cérémonie d’ouverture des travaux, s’en félicite et pense que ceci contribue à l’amélioration de l’organisation des élections. Plus de cent personnes, venues de tous les 47 diocèses de la CENCO prennent à ce séminaire qui va durer quatre jours.

{jcomments on}