RDC : Plus d'informateur, le FCC de J. Kabila et le CACH de F. Tshisekedi d'accord pour la nomination du formateur du gouvernement

La nomination d'un informateur semble de plus en plus hypothétique. On s'achemine vers la nomination d'un formateur du gouvernement sans passer par la case informateur. Le Front Commun pour le Congo, "FCC", plateforme qui revendique la majorité parlementaire et dont l'autorité morale est l'ancien président Joseph Kabila, et le Cap pour le Changement, "CACH", plateforme politique du chef de l'État Félix Tshisekedi, se sont mis d'accord ce mercredi 06 mars 2019 sur la nomination du formateur du gouvernement. "De ce fait, les deux plateformes politiques recommandent à l'autorité morale du FCC, président de la République honoraire, d'accomplir les devoirs de sa charge permettant au chef de l'État de procéder à la désignation du formateur du gouvernement, à son Excellence monsieur le président de la République, de nommer dignement ledit formateur du gouvernement", lit-on dans le communiqué conjoint signé par Néhémie Mwilanya pour le compte du FCC et Jean-Marc Kabund pour celui du CACH. En outre, les deux plateformes politiques disent affirmer leur volonté commune de gouverner ensemble la République Démocratique du Congo dans le cadre d'une coalition gouvernementale. Rappelons par ailleurs que lors de sa visite officielle en Namibie, Félix Tshisekedi avait annoncé devant la diaspora congolaise qu'il allait procéder à la nomination d'un informateur pour dégager la majorité parlementaire. Jephté Kitsita