Beni : Une cinquantaine de civils kidnappés et des maisons incendiées dans une incursion des ADF à Samboko-Tchani-Tchani (société civile)

Publié jeu 23/05/2019 - 12:59
La Lucha

Des présumés rebelles ADF ont attaqué une position FARDC tôt le matin de ce jeudi 23 mai 2019 à Samboko-Tchani-Tchani une localité portant le même nom dans le territoire de Beni.

La société civile de Bambuba-Kisiki à travers son  président Bravo Vukulu qui a accordé une interview à 7SUR7.CD parle de plusieurs civils portés disparus, des maisons de commerçants incendiées, le bâtiment du centre de santé de la place incendié et tous les médicaments pillés.

"Que l'État intervienne vite pour frapper l'ennemi, nous sommes fatigués du phénomène ADF. Ils tuent, enlèvent et pillent les biens de la population, jusqu'où nous irons avec ça", s'est-il exprimé.

Que le problème de Beni soit une priorité pour le gouvernement centrale poursuit-il, le chef de l'État doit respecter sa promesse de finir complètement avec le phénomène ADF lors de son passage dernièrement dans la région.

Une psychose règne dans la localité après cette incursion où la population se vide progressivement et se dirige vers les endroits sécurisés.

Pour rappel, de Mavivi jusqu'à Eringeti, seules Quatre localités restent habitées en minorité à savoir Mavivi, Mbau, Oicha et Eringeti et les restes, sont devenues désertes.

la Lucha

Entre temps, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement, "LUCHA" est descendu dans la rue de Beni pour dénoncer ce qu'il qualifie de "persistance des massacres" dans la région de Beni et pour rappeler les promesses du chef de l'État Félix Tshisekedi faites concernant ces massacres.

Avec des calicots en main, ces militants ont improvisé une marche pacifique qui est partie de la commune de Mulekera passant par le rond point du 30 juin jusqu'à à la mairie de Beni  où ils ont déposé un mémorandum à l'autorité urbaine.

Bantou Kapanza Son depuis Beni