CAN 2019 : Les forces et faiblesses du Zimbabwe, l'un de trois adversaires de la RDC du groupe A

Publié lun 10/06/2019 - 10:23
7sur7

Les Warriors du Zibambwe ont partagé la même poule avec les léopards de la RDC lors des éliminatoires, et se sont rencontrés à deux reprises. 

Le Zimbabwe est l'une des équipes à craindre car ayant réussi à battre la RDC à Kinshasa (1-2), avant de faire match nul (1-1) à Harare.

Tous les joueurs congolais ainsi que le staff et même les supporters connaissent par cœur, les joueurs à surveiller dans cette formation qui a terminé première devant la RDC dans le groupe des éliminatoires. 

Constituée en majeure partie des joueurs évoluant dans le championnat sud-africain, la force de cette équipe est la cohésion. Ils sont habitués à jouer ensemble depuis des années sous la conduite de l'entraîneur local Sunday Chidzambwa.

En effet, La ligne d'attaque des warriors guidée par l'attaquant de Kaizer chiefs (RSA) Khama Billiat (28 ans) est très dangereuse car elle peut surprendre à tout moment.

Soutenue également par des joueurs comme  K. Musona (Anderlecht/Belgique) et O. Karuru (Amazulu/RSA) capables d'inquiéter tous les défenseurs.

La faiblesse du Zimbabwe c'est sa défense qui n'arrive souvent pas à tenir durant 90 minutes sans encaisser au moins un but.

L'autre point négatif de "vert et jaune" est le manque d'expérience dans la phase finale d'une coupe d'Afrique des nations. Trois participations seulement (2004, 2006, 2017) et à chaque fois sorti au premier tour.

Curieusement, malgré sa 110e place au Raking FIFA, le Zimbabwe n'a jamais été battu par la RDC en 3 confrontations. Une victoire zimbabwéenne et deux nuls qui écrivent l'histoire.

Mais la RDC peut profiter de son expérience à la CAN et avoir l'ascendance psychologique sur "les guerriers" le 30 juin prochain, lors de la troisième journée du groupe A de cette 32ème Édition de la coupe d'Afrique des nations.

La CAN démarre le 21 Juin et va se clôturer le 19 juillet, en Égypte.

Gede Luiz Kupa