Report arrivée de Katumbi à Goma : la foule venue l'acceuillir entre colère et amertume 

Katumbi moise

C'est depuis 11 heures, heure de Goma qu'une foule de militants de la plateforme Lamuka s'est mobilisée pour l'accueil de Katumbi à l'aéroport international de Goma.

La plupart annoncent des actions de grandes envergures pour dénoncer ce qu'ils qualifient de "dictature qui prive à un fils congolais de circuler dans son propre pays."

Certains Gomatraciens envisagent de faire de la désobéissance populaire face à ce deuxième refus d'atterrissage à Goma de l'aéronef de Katumbi.

Ils insinuent qu'il s'agit de la continuité du régime Kabila.

"C'est une honte pour la RDC, Felix Tshisekedi a dit qu'il est là pour travailler avec tout le monde, mais d'où vient encore cette politique de répression?", s'interroge un habitant de Goma, en colère.

"Moise Katumbi était en exil, il est revenu et on a pensé qu'il était enfin libre, mais on se rend compte que ce n'est pas le cas.", s'indigne un autre habitant.

"J'ai un sentiment d'amertume, ça prouve que Kabila est parti avec cette mascarade électorale, mais le régime de la Kabilie continue à diriger ce pays. Et aujourd'hui on vient de manquer du respect au peuple du Nord-Kivu.", tempête un autre habitant de Goma.

Il s'agit d'un deuxième voyage avorté pour Goma.
Le 26 mai dernier encore, son équipe avait justifié le report par manque d'autorisation de survol non octroyé par la RVA.
La RVA s'était justifié en martelant que Katumbi n'avait pas demandé l'autorisation d'atterrir à Goma.

Glody Murhabazi depuis Goma