Goma : Les jeunes de Lamuka en manifestation contre l'invalidation des députés de l'opposition par la cour.

Publié sam 15/06/2019 - 13:22
7sur7

Plusieurs associations des jeunes de la coalition de l'opposition Lamuka ont manifesté à Goma ce samedi 15 juin, afin de dire non, à l'invalidation de plus de 30 députés nationaux de l'opposition par la cour constitutionnelle.

Ils ont déposé un mémorandum à la cour d'appel du Nord-Kivu, organe qui représente la cour constitutionnelle en province.

7sur7

Dans cette déclaration, la Cour Constitutionnelle est accusée "d'avoir laissé l'ancien président Joseph Kabila décider à mettre hors mandat toutes les institutions du Pays."

Ces jeunes pensent que les décisions de la cour ont un impact négatif sur le plan social, parce qu'elles décrédibilisent cette dernière aux yeux du peuple, car "les pères des familles sont arrachés inhumainement de leur mandat de cinq ans, leur accordé par le peuple sachant que bon nombre des députés de l'opposition viennent des familles modestes."

7sur7

Un impact sur le plan sécuritaire aussi selon ces jeunes, car "cela peut aller d'une simple marche de colère à une guerre civile voire pire.", préviennent-ils.

Par ailleurs il recommandent à la cour :
1. " De rectifier les erreurs matérielles qui ont entraîné l'invalidation des élus de l'opposition",

2. "De se détacher de l'ancienne majorité présidentielle pour mieux servir le peuple en toute liberté et en toute impartialité."

7sur7

Si ces recommandations ne sont pas prises en compte, ils donnent un délai de six jours à tous les juges de la cour de démissionner et "permettre au nouveau président de donner du sans neuf à la haute cour."

Le premier président de la cour d'appel du Nord-Kivu, Boniface Mananga, a accusé bonne reception du mémorandum des jeunes et de le transmettre à qui de droit.

7sur7

Pour rappel, après son tête-à-tête vendredi avec une délégation de Lamuka, le président de la cour constitutionnelle Benoît Lwamba a promis la création d'une commission spéciale pour "le réexamen des arrêts afin de dénicher les erreurs matérielles."

Glody Murhabazi depuis Goma.