Lubumbashi : Un membre du FCC agressé et son domicile vandalisé par un groupe des militants (Avocat)

Publié sam 15/06/2019 - 15:33
7SUR7.CD

Christian Yumba, membre du Front Commun pour le Congo, a été agressé par un groupe des militants mercredi 12 juin dernier aux alentours de 17h à Lubumbashi.

Selon son avocat maître Fiston Mukendi, ces militants se réclamaient d'être de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, "UDPS", et détenaient des armes blanches ainsi que des grosses pierres.

"Ils ont agressé violemment Christian Yumba et l'ont copieusement tabassé et défiguré. Ils l'ont dépouillé de tout. Ses téléphones portables ont été emportés ainsi que plus de 26.000 USD", a dit Fiston Mukendi ce samedi 15 juin à 7SUR7.CD.

Selon la même source, ces individus ont vandalisé le domicile familial de Christian Yumba 1er vice-président du Parti Réformateur pour un Congo Vivant, "PRPC", et calciné la voiture de sa femme, en présence de ses enfants.

7SUR7.CD

Maître Fiston Mukendi affirme que cette violation de domicile a été perpétrée à dessein dans le but de nuire.

"Cette tentative de meurtre sur sa personne ainsi que la destruction méchante de son patrimoine familial constituent le fléau de la haine et de  l'intolérance sans motif valable, sinon sa campagne battue pour Emmanuel Ramazani Shadary,  son affiliation comme cadre très actif du Front Commun pour le Congo et sa fidélité à Joseph Kabila dans la ville de Lubumbashi", poursuit-il.

Dans la foulée, Me Fiston Mukendi revendique justice et réparation en faveur de Christian Yumba.

"Je revendique également  justice et réparation pour tant d'autres victimes anonymes des violences que nous connaissons ces derniers temps", conclut-il.

Jephté Kitsita